/world/middleeast
Navigation

Trump avertit Téhéran: «Il ne peut pas y avoir un autre massacre de manifestants pacifiques»

Trump avertit Téhéran: «Il ne peut pas y avoir un autre massacre de manifestants pacifiques»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Donald Trump a averti, samedi, le régime iranien qu’il ne pouvait «pas y avoir un autre massacre de manifestants pacifiques», en référence au mouvement de contestation qui avait eu lieu dans le pays en novembre dernier. 

«Il ne peut pas y avoir un autre massacre de manifestants pacifiques ni une coupure d’internet. Le monde regarde», a écrit sur Twitter le président américain. 

 

• À lire aussi: Avion abattu par l’Iran: la police disperse une manifestation étudiante contre le régime à Téhéran 

Plusieurs centaines d’étudiants se sont rassemblés, samedi soir, à Téhéran, en réponse à une invitation à honorer les 176 victimes du Boeing ukrainien, majoritairement des Iraniens et des Canadiens, dont des binationaux, abattus «par erreur» par un missile iranien mercredi.  

Les manifestations qui ont éclaté mi-novembre en Iran pour protester contre une forte augmentation du prix de l’essence ont fait plus de 300 morts, selon l’ONG Amnesty International. 

L’accès à internet avait été coupé à plusieurs reprises, notamment après des appels à commémoration lancés sur les réseaux sociaux, un mois après les manifestations. 

«Au brave peuple iranien, qui souffre depuis longtemps: je suis à vos côtés depuis le début de ma présidence, et mon administration continuera à être à vos côtés», a tweeté samedi Donald Trump, en anglais et en farsi.  

«Nous suivons de près vos manifestations et votre courage nous inspire», a-t-il ajouté. 

En 2009, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté pour protester contre la réélection contestée du président populiste et ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad. Ces manifestations avaient été violemment réprimées par les forces de sécurité. 

Trump dit que les États-Unis suivent «de près» les manifestations en Iran  

Le président américain Donald Trump a assuré, samedi, au peuple iranien qu’il se tenait «à ses côtés» et que les États-Unis suivaient «de près» les manifestations qui ont éclaté après que Téhéran a admis avoir abattu «par erreur», mercredi, un Boeing ukrainien.  

• À lire aussi: 176 victimes: l’Iran avoue avoir tiré sur l’avion par erreur