/news/currentevents
Navigation

Une perquisition en lien avec un meurtre

Un ingénieur a été tué dans sa voiture en décembre

Coup d'oeil sur cet article

L’enquête pour élucider le meurtre mystérieux d’un ingénieur sans histoire dans le stationnement d’un supermarché le mois dernier avance puisque les policiers ont procédé à une perquisition hier après-midi à Blainville.   

• À lire aussi: La victime partait fêter Noël au Mexique avec sa famille  

• À lire aussi: Ses collègues paient le rapatriement de son corps  

Le 18 décembre, le corps ensanglanté d’Arturo Morales de Paz, un ingénieur de 33 ans originaire du Mexique apparemment sans histoire, avait été découvert dans sa voiture sur le terrain d’un stationnement d’un Maxi & Cie.   

Photo d'archives Agence QMI, Erik Peters

En après-midi dimanche, la Sûreté du Québec a mené une perquisition sur le boulevard Céloron, à Blainville, en lien avec cette affaire. La résidence est située à l’entrée d’un quartier cossu de la ville des Basses-Laurentides.   

Les enquêteurs des crimes contre la personne se sont notamment attardés à une voiture Mazda3 garée devant la demeure.    

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec se sont attardés à une Mazda3 berline bleue stationnée dans l’entrée de cette résidence du boulevard Céloron à Blainville dimanche.
Photo Cédérick Caron
Les enquêteurs de la Sûreté du Québec se sont attardés à une Mazda3 berline bleue stationnée dans l’entrée de cette résidence du boulevard Céloron à Blainville dimanche.

Un poste de commandement avait aussi été érigé dans la cour de l’école secondaire Lucille-Teasdale, aussi à Blainville.   

Aucun autre détail n’était toutefois disponible dimanche soir, notamment à savoir si une arrestation a été effectuée.   

Plus tôt cette semaine, les policiers étaient retournés sur le terrain dans le secteur où l’homme a été assassiné, sur le site d’un centre commercial, à quelques minutes du supermarché « pour des fins d’enquête ».    

Photo Agence QMI, Cédérick Caron

Chez Bombardier  

Un poste de commandement mobile pour recueillir des informations du public avait également été déployé en décembre.    

Arturo Morales de Paz avait œuvré pour Bombardier au Mexique, avant de déménager au Québec en 2017.    

Le Journal avait d’ailleurs rapporté qu’il devait se rendre dans son pays d’origine pour le temps des Fêtes lorsqu’il a été retrouvé poignardé dans son véhicule.    

Il a travaillé sur le développement de la gamme d’appareils Airbus A220, anciennement la C Series de Bombardier.   

Arturo Morales de Paz n’était pas connu des milieux policiers.    

– Avec Frédérique Giguère et l’Agence QMI