/sports/hockey/canadien
Navigation

«Ça me trottait un peu dans la tête» –Ryan Poehling

L'attaquant du Canadien Ryan Poehling.
Photo Martin Chevalier L'attaquant du Canadien Ryan Poehling.

Coup d'oeil sur cet article

Le 6 avril 2019, Ryan Poehling avait patienté pendant seulement 11 min 49 s avant de célébrer son premier but dans la LNH. C’était le premier d’une soirée magique de trois buts et un autre but en tirs de barrage dans un gain de 6 à 5 contre les Maple Leafs de Toronto. Cette saison, Poehling aura patienté jusqu’à son 20e match avant de toucher la cible une première fois.  

« J’essayais de ne pas trop y penser, mais ça me trottait un peu dans la tête. Je cherchais à faire les bonnes choses sur la glace et je me disais que j’étais pour finir par débloquer. »  

– Ryan Poehling  


On ne partira pas en peur avec une série de deux victoires. Mais après les jours sombres, il y a maintenant un peu plus de sourires.  

« La victoire à Ottawa a surtout eu un effet de soulagement. Ça a ramené de la vie dans le vestiaire. Ça s’est transposé ce soir [lundi] parce que, dès le départ, on a tiré quatre fois au filet. Le reste de l’équipe a emboîté le pas. »  

– Jordan Weal  


Ben Chiarot n’hésite jamais à rappeler que Cale Fleury n’a toujours pas un poil sur le menton et qu’il surprend ses rivaux avec de grosses mises en échec en raison de son air de chérubin.  

« Je n’étais pas surpris de voir [Milan] Lucic s’envoler après le coup d’épaule de Cale. Ce n’est pas la première fois qu’il ramasse un rival. Il a un visage d’enfant, mais les gars rebondissent souvent contre lui. Il est très fort physiquement et il n’a que 21 ans. Quand il aura des poils au visage et qu’il ajoutera un peu de poids, il deviendra une force. »  

– Ben Chiarot