/world/usa
Navigation

Des étudiants reconstituent les visages de 15 hommes dont les corps ont été retrouvés au Canada

Des étudiants reconstituent les visages de 15 hommes dont les corps ont été retrouvés au Canada
Photo Capture d'écran, Gouvernement du Canada

Coup d'oeil sur cet article

Des étudiants de la New York Academy of Art ont uni leurs efforts pour apporter un coup de pouce à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en reconstituant les visages de 15 hommes non identifiés dont les restes ont été retrouvés au pays entre 1972 et 2019.  

Pour parvenir à reconstituer ces visages, les étudiants de l'atelier de sculpture judiciaire ont reçu 15 crânes, soit 14 qui ont été fournis par le Bureau du coroner de la Colombie-Britannique et un autre en provenance de la Nouvelle-Écosse.   

Ces crânes ont d'abord été reproduits fidèlement en trois dimensions, avant d'être modelés avec de l'argile par les étudiants au cours de la dernière semaine. En se basant sur les informations qui pouvaient être déterminées à l'aide des restes et de leurs connaissances en anatomie, les étudiants ont pu reconstituer les visages des disparus.   

La GRC espère que ces reconstitutions permettront aux Canadiens de reconnaître ces gens non identifiés. Bien qu'ils aient été retrouvés majoritairement en Colombie-Britannique, ces victimes pourraient provenir de n'importe où.   

«Derrière chaque visage se cache une histoire et ces 15 personnes méritent que leur histoire soit racontée. Nous avons commencé par utiliser des restes non identifiés pour révéler un visage et nous espérons conclure chacune de leurs histoires par un nom», a souligné la surintendante principale Marie Claude Arsenault, par communiqué.   

Depuis 2015, année où la New York Academy of Art a commencé son atelier de sculpture judiciaire, quatre reproductions ont permis d'identifier des victimes. C'est la première fois que la GRC collabore avec les étudiants en sculpture judiciaire.