/sports/hockey
Navigation

Pourquoi se rabaisser au niveau de Kassian?

Tkachuk estime avoir pris la bonne décision en refusant de jeter les gants devant le joueur des Oilers

Pourquoi se rabaisser au niveau de Kassian?
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le fameux code qui veut qu’on réponde de ses actes après avoir servi une mise en échec sévère ou vicieuse à un adversaire n’est pas vu de la même façon par tout le monde. 

Samedi soir à Calgary, Matthew Tkachuk a décidé d’y aller de sa propre interprétation du code. À l’inverse de Paul Byron, dont le combat avec MacKenzie Weegar s’était conclu par une commotion cérébrale pour le joueur du Canadien la saison dernière, l’attaquant des Flames a plutôt choisi de refuser l’invitation de Zack Kassian.

Frustré d’avoir été solidement frappé à deux occasions par Tkachuk, l’attaquant des Oilers s’est précipité sur lui et l’a roué de coups, le projetant même sur la glace. 

D’ailleurs, jugeant qu’il avait été ni plus ni moins qu’un agresseur sur cette séquence, la LNH a suspendu Kassian pour les deux prochaines rencontres des Oilers.

Alors que Kassian voyait rouge, l’attaquant des Flames se contentait de se protéger.

 « J’ai probablement réagi de la bonne façon. S’il avait été question d’un joueur au style différent, de quelqu’un du calibre similaire au mien, peut-être (qu’il aurait jeté les gants) », a-t-il soutenu au terme de l’entraînement matinal des Flames, lundi au Centre Bell.

Pourquoi se rabaisser au niveau de Kassian?
Photo AFP

« Ce n’était pas le bon moment pour faire ça ni la bonne personne. La moitié des joueurs de la ligue n’y serait pas allé avec lui, a-t-il poursuivi. Je préférais être sur la glace plutôt que sur le banc de punition avec lui. Je sais que mes coéquipiers préféraient également me voir sur la patinoire. » 

Joueur de 4e trio

En fin de compte, la décision de l’aîné des frères Tkachuk s’est avérée la bonne. Elias Lindholm a profité de la présence de Kassian au cachot pour inscrire, en début de troisième période, ce qui allait s’avérer le but gagnant.

 Ce n’était pas la première fois que les deux colosses avaient maille à partir. Il y a deux ans, Tkachuk avait également refusé de jeter les gants contre Kassian, prétextant qu’il s’agissait d’un joueur de quatrième trio.

 Cette fois, il a préféré ne pas émettre de commentaires lorsque l’auteur de ces lignes lui a demandé s’il considérait toujours Kassian comme un joueur de quatrième trio. Après tout, il joue maintenant à la droite de Connor McDavid.

 À la lumière des propos mentionnés plus haut, on peut croire que l’évaluation que fait Tkachuk de l’Ontarien ne s’est guère améliorée.

 « J’ai marqué 13 buts cette saison. Quelle est son excuse maintenant ? » a lancé Kassian, samedi soir, à son retour au vestiaire.