/finance/news
Navigation

Appelez votre assureur avant d’acheter un chien

Mobile
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimez les pitbulls? Vous préférez les chihuahuas? Peu importe : appelez votre assureur avant d’avoir un chien.  

Il y aurait un million de chiens au sein de 836 000 foyers québécois, selon une étude de 2016 de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux. Que vous soyez propriétaire ou locataire, posséder un chien change la donne en matière d’assurance habitation et de responsabilité civile.  

Un conseil : dès que vous possédez un chien, vous avertissez votre assurance habitation. Si ce dernier n’est pas au courant, il pourrait jusqu’à refuser une demande de réclamation.  

Votre animal de compagnie est «normalement» couvert par la responsabilité civile de votre assurance habitation, notamment s’il cause des dommages matériels et corporels. En cas d’incendie, de tempête de vent ou de vandalisme, par exemple, pitou est aussi couvert pour des dommages allant jusqu’à 2000 $.  

Pas automatique  

Lorsque vous magasinez de l’assurance habitation, l’assureur tient compte du fait que vous avez un chien, mais surtout de sa race. Dès qu’on parle de pitbull ou de rottweiler, votre vie vient de se compliquer singulièrement. Certains assureurs, comme Desjardins, refuseront carrément d’assurer votre maison ou votre logement si vous possédez un pitbull!  

D’autres assureurs vont simplement exclure le chien de toute réclamation éventuelle en assurance responsabilité. Autrement dit, si votre chien mord quelqu’un et qu’il y a des blessures sérieuses, la victime pourrait vous poursuivre et votre assureur refusera de vous défendre financièrement.  

Vous êtes donc fin seul avec votre problème. Et ça peut coûter cher : on a vu une victime de morsure de rottweiler obtenir un dédommagement de 5000 $ à Gatineau il y a deux ans. Pire : vous pourriez être accusé de négligence criminelle, ce qui peut entraîner une peine de prison.  

Vous pensez que ça arrive rarement? On rapporte 450 morsures de chien chaque jour au Québec.  

Restrictions  

En conséquence, certains assureurs imposent des restrictions sur le nombre de chiens qu’une personne peut posséder à la maison, ou exigent que le chien ait suivi des cours d’obéissance. Certains assureurs demandent si votre pitou est dressé pour attaquer, et même son historique comportemental!  

Si votre chien mord quelqu’un et que vous êtes poursuivi en responsabilité civile, et que votre assureur savait que vous possédiez un chien, il vous défendra en cour jusqu’à la limite de votre contrat d’assurance.  

Enfin, posséder un chien entraîne parfois une légère hausse de prime.  

Conseils   

  • Si votre chien est volé, s’il est blessé ou décède dans une collision, vous n’aurez aucune compensation de votre assureur, car il n’est pas couvert pour ces événements.  
  • Vous promenez le chien de votre fils ou de votre ami et il mord quelqu’un. Vous êtes responsable.  
  • Vous fuyez un chien dangereux, vous tombez et vous vous blessez : vous pouvez poursuivre le propriétaire du chien pour dommages.  
  • Un chien vous mord et vous blesse : ce n’est pas couvert par votre assurance. Vous devez poursuivre vous-même le propriétaire du chien.  
  • Vérifiez auprès de votre municipalité avant d’acheter un chien.