/news/society
Navigation

La commission Laurent s’arrête à Granby

Coup d'oeil sur cet article

GRANBY | La Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse a tenu, mardi soir, un forum à Granby, dans la ville où s’est produite la tragédie à l’origine de cette même commission.

Des citoyens et des intervenants étaient invités à venir prendre la parole afin d’entamer un processus de réflexion sur la protection de la jeunesse au Québec.

Ces personnes qui ont vécu de près ou de loin des événements impliquant la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) sont venues témoigner.

Entre autres, plusieurs mères qui ont perdu la garde de leurs enfants ont parlé de leurs expériences, des déchirements et du manque de ressources.

L'une d'elles a raconté qu'elle a cogné à la porte de la DPJ parce qu'elle se sentait au bout du rouleau et que l'aide n'est finalement jamais venue.

Leurs propos seront pris en compte dans les réflexions de la commission Laurent.

La première partie de la séance était réservée aux témoignages, mais on voulait terminer sur une note un peu plus positive en avançant des pistes de solution. Le nombre d'intervenants et la paperasse ont été évoqués.

Il s’agissait du premier forum de la commission spéciale. Il s’en tiendra 41 autres dans les 17 régions de la province d’ici le 13 février prochain.