/misc
Navigation

Le baseball majeur n’avait plus le choix: sanctions sévères pour le vol de signaux

Le baseball majeur n’avait plus le choix: sanctions sévères pour le vol de signaux
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le baseball majeur vient d’imposer des sanctions très sévères aux Astros de Houston, et ce n’est qu’une question de temps avant que le scandale du vol de signaux ne rattrape les Red Sox de Boston.  

Si tenter de percer les codes de l’ennemi pour anticiper des stratégies ou un tir du lanceur est un exercice auquel on se livre depuis la naissance du jeu, le recours à la vidéo et aux salles de montage dotées des plus récentes technologies permet d’atteindre un taux de succès troublant.      

L’intégration de la reprise vidéo en 2014 a eu un effet secondaire auquel les autorités n’étaient à l’évidence pas préparées. La présence de caméras supplémentaires permet de multiplier les angles et d’observer les tendances. Le baseball sévit donc durement pour enrayer le problème avant qu’il n’atteigne des proportions endémiques.      

La première équipe à subir les foudres du commissaire Rob Manfred est les Astros de Houston. Après avoir enquêté sur le système mis en place, on a décidé de suspendre le directeur général et le gérant, d’imposer une amende de 5 M$ et de priver l’équipe de ses premiers choix au repêchage en 2020 et 2021. L’équipe a par la suite procédé aux congédiements des deux hommes suspendus.      

Membre du personnel d’entraîneurs des Astros lors de leur conquête de la série mondiale, Alex Cora (la photo qui coiffe ce billet) est maintenant l’entraîneur des Red Sox de Boston. Le rapport de la ligue mentionne son nom.       

Non seulement a-t-il joué un rôle important dans la tricherie de 2017, mais le même type de système serait maintenant implanté à Boston. Ce n’est qu’une question de temps avant que la ligue ne se prononce sur son cas, et on ne s’attend pas à de la clémence. Déjà des observateurs exigent le congédiement du populaire entraîneur.      

Les sanctions du baseball majeur sont historiques, mais la ligue avait-elle d’autres choix? La série mondiale de 2017 et celle de 2018 auraient donc été gagnées par des équipes qui trichaient systématiquement. Si le commissaire Manfred reconnaît qu’on ne peut mesurer l’impact exact du vol systématique de signaux, il ne pouvait accepter le statu quo. Déjà, on pense que quelques autres équipes avaient développé des stratagèmes similaires. Aussi bien tenter dès maintenant de limiter les dégâts.      

Pendant des années, les amateurs de baseball comme moi esquissaient un sourire devant le recours aux jeux truqués ou à des tentatives plus ou moins subtiles de tirer avantage des signaux de l’adversaire.       

Si ces comportements démontraient bien souvent un manque d’esprit sportif, on a longtemps considéré qu’ils étaient partie intégrante de la culture de ce sport. Les retombées semblaient minimes, et les manifestations étaient au pire cocasses ou même distrayantes.      

À l’époque où je jouais, nous attendions beaucoup d’un coureur posté au deuxième coussin et qui pouvait observer la séquence de signaux entre le receveur et le lanceur. Le baseball utilise maintenant la vidéo à profusion et il est entré dans l’ère du numérique. Avant que la tricherie ne devienne fait accompli, Manfred devait envoyer le bon signal. Les coupables n’auront aucun mal à le décoder.      

Si le baseball majeur se devait de réagir rapidement, attendez-vous à d’autres débats dans un futur rapproché. On vient de condamner le recours à la vidéo pour décoder des signaux, mais les joueurs pourront encore l’utiliser autant qu’ils le voudront pour revoir des jeux et tenter de peaufiner leur approche.       

Que se passera-t-il si, en analysant sa performance ou celle de ses adversaires, un joueur parvient à décoder des signaux? Comment tranchera-t-on entre ce qui constitue une utilisation légale de la vidéo et une tentative de vol? Va-t-on accroître la surveillance ou favoriser de nouvelles approches technologiques? Optera-t-on plutôt pour revenir en arrière et limiter au strict minimum l’impact des technologies? Le commissaire et la ligue y réfléchissent déjà.      

Si vous souhaitez lire un peu plus sur le sujet et obtenir des explications plus poussées sur la façon dont les Astros et les Red Sox ont triché, je vous laisse un lien vers un article du Sports Illustrated ici.