/sports/soccer/impact
Navigation

Piatti de retour, mais pour combien de temps?

Piatti de retour, mais pour combien de temps?
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Après des mois de rumeurs et de doutes, Ignacio Piatti était bel et bien présent lors de l’ouverture du camp d’entraînement, mardi.

• À lire aussi: Thierry Henry veut une équipe intense  

Piatti semblait dans de bonnes dispositions sur le terrain, mais il était pas mal moins enthousiasmé par une première rencontre avec la presse depuis qu’il a « oublié » de parler aux médias lors du bilan de fin d’année.

« À la fin de l’année, j’ai parlé avec Olivier [Renard] et je suis parti, a-t-il expliqué. J’avais des choses à faire et j’ai oublié qu’il y avait les médias, il n’y a pas de problème.

« Je suis ici parce que j’ai un contrat avec l’Impact et tout va bien », a-t-il ajouté.

Il faut avouer que ce n’était pas bien convaincant.

Difficile

Si on lit entre les lignes, Piatti semble surtout avoir été irrité par le fait que l’Impact a tardé à activer l’option qu’il détenait sur la saison 2020.

« C’est vrai qu’on a décidé à la fin d’octobre, alors qu’il y avait ma famille derrière moi. En juillet, je devais prendre la décision à savoir si ma fille allait à l’école ici et il y avait ma femme qui était enceinte. Je suis arrivé en octobre et je ne savais pas. »

Piatti se retrouve maintenant seul à Montréal, ce qui ne fait visiblement pas son affaire.

« Ma famille est là-bas, c’est une année difficile, mais j’ai un contrat ici. »

Normal

L’entre-saison a été ponctuée de maintes rumeurs émanant d’Argentine et autant Piatti que Thierry Henry les ont minimisées.

« En Argentine, tout le monde parle. Quand je suis arrivé en 2014, on parlait déjà de mon retour à San Lorenzo en 2015 », a affirmé le principal intéressé.

« Il est vrai que j’entends pas mal de bruit par rapport à Nacho depuis mon arrivée, mais il y en aura toujours parce que c’est un joueur extraordinaire, on parlera toujours de lui, quoi qu’il arrive », a tempéré Henry.

Piatti n’a toutefois pas voulu dire s’il passera la saison entière à Montréal où s’il retournera en Argentine durant la fenêtre de transferts estivale, se bornant à dire qu’il ne sait pas de quoi demain sera fait.

En forme

Le meilleur buteur de l’histoire de l’Impact assure que son genou droit est à 100 % et il entend faire oublier une saison 2019 frustrante.

« L’année dernière a été difficile, surtout que ma blessure a été causée par un joueur qui n’a pas été suspendu et moi, j’ai raté cinq mois.

« J’ai essayé de jouer, j’ai eu deux infiltrations dans le genou, j’ai fait tout ce que je pouvais. J’ai même joué en douleur. »