/finance/business
Navigation

Place à l’avenir technologique du commerce de détail

Le Retail’s BIG SHOW réunit plus de 16 000 détaillants à New York

Retail's BIG SHOW
Photo courtoisie Charles Tanguay, vice-président des ventes et finances chez Ameublements Tanguay, Ichrak Zahar, directrice marketing, et Louis-Philippe Auger, directeur des opérations.

Coup d'oeil sur cet article

Le Retail’s BIG SHOW, le plus grand rassemblement mondial du commerce de détail, a présenté en début de semaine les prochaines tendances du domaine. La technologie et l’expérience client feront la différence dans le succès d’une entreprise en 2020.

L’événement organisé par la National Retail Federation (NRF) s’est tenu au Jacob K. Convention Center de New York, du 12 au 14 janvier.

Au total, ce sont 38 000 participants provenant de 99 pays, dont 16 000 détaillants, qui ont assisté aux conférences de 800 exposants dans la Grosse Pomme.

« C’est tout simplement la place où les dirigeants des plus grandes compagnies au monde réunissent les gens du commerce de détail pour présenter de nouveaux concepts technologiques », explique au Journal le vice-président en ventes et finances d’Ameublements Tanguay, Charles Tanguay, qui assiste au rendez-vous chaque année.

« Nous, on y va carrément pour rester à la fine pointe de la technologie », ajoute-t-il. 

Tendances 2020

Dans la prochaine année, les entreprises devront miser sur l’expérience client et la rapidité du cycle d’achat. 

Ainsi, des jeux interactifs dans les magasins, des étiquettes intelligentes, des robots, de l’affichage numérique, des systèmes de paiement mobile intégré et la réalité augmentée deviendront monnaie courante dans un avenir rapproché.

« Tout sera fait pour que le client puisse se promener librement, qu’il puisse payer et repartir le plus rapidement possible. Le tout, sans avoir trop d’interactions autres qu’avec son conseiller à la vente », indique M. Tanguay. 

Il précise d’ailleurs qu’Ameublements Tanguay vise à intégrer un système de modélisation 3D dans ses magasins très prochainement.

« Le Québec n’a rien à envier »

Après avoir visité plusieurs rassemblements du genre, l’homme d’affaires assure que les Québécois, du moins les clients de ses magasins, n’ont pas à aller bien loin pour obtenir une expérience client digne de ce nom.

« La population du Québec n’a rien à envier à personne. On est grandement en avance au niveau technologique par rapport à de nombreux commerces dans l’ouest canadien ou aux États-Unis. »