/sports/hockey
Navigation

Golden Knights de Vegas: Gerard Gallant congédié

Golden Knights de Vegas: Gerard Gallant congédié
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur-chef des Golden Knights de Vegas Gerard Gallant a été remercié, mercredi, tout comme son adjoint Mike Kelly. 

Il a été remplacé par Peter DeBoer, l’ancien patron du banc des Sharks de San Jose, qui avait été congédié par la formation californienne en décembre. 

«Afin d’atteindre notre plein potentiel, nous avons déterminé qu’un changement d’entraîneur était nécessaire. Notre équipe est capable de plus que ce qui a été démontré cette saison, a mentionné le directeur général Kelly McCrimmon. Parfois, un changement est nécessaire. Nous croyons que c’est dans le meilleur intérêt de l’organisation.» 

Pour le directeur général, il s’agit d’un message lancé à ses joueurs qui ne jouent pas à la hauteur des attentes. 

«C’est un réveil pour nous tous. C’est plus facile de changer deux entraîneurs que 15 joueurs. Le message est fort et clair : il faut renverser la vapeur et être meilleurs», a-t-il mentionné. 

Golden Knights de Vegas: Gerard Gallant congédié
AFP

«En Peter DeBoer, nous avons un entraîneur d’expérience reconnu, qui, selon nous, peut nous aider à atteindre notre objectif ultime», a-t-il ajouté. 

Gallant est le septième entraîneur-chef de la Ligue nationale de hockey (LNH) à avoir été congédié depuis le début de la saison. 

Il a été victime d’une vilaine séquence de quatre défaites de son équipe qui a glissé hors des séries. Las Vegas (24-19-6) occupait le neuvième rang dans l’Association de l’Ouest, mercredi, à la suite de sa défaite de 4 à 2 contre les Sabres à Buffalo, mardi. 

 

Déception 

Malgré des joueurs comme Jonathan Marchessault, Max Pacioretty et Mark Stone, les Golden Knights peinaient à s’imposer dans la section Pacifique, probablement la plus faible de la Ligue nationale de hockey. Ils étaient cinquièmes de cette division, mercredi, mais à seulement trois points du premier rang détenu par les Coyotes de l’Arizona. 

«Je suis fâché contre moi-même pour avoir permis que cela arrive, a dit le gardien Marc-André Fleury concernant le congédiement de Gallant sur le site de la LNH. C’est dur en tant qu’équipe de coûter le travail à deux entraîneurs. Nous avons tellement de respect envers eux. Ils ont toujours été très honnête et respectueux envers les joueurs et vous n’entendrez jamais rien de mal contre eux.» 

Ironiquement, Gallant devait diriger l’équipe Pacifique au match des étoiles de la LNH à la fin janvier, car son club était en tête de sa division lors du choix des formations. 

Jack-Adams 

Gallant avait mené son équipe à la finale de la coupe Stanley en 2018, lors de la première année des Golden Knights dans la LNH. Il avait remporté le trophée Jack-Adams, remis à l’entraîneur-chef de l’année, pour cet exploit. 

L’année dernière, son club s’est incliné en première ronde contre les Sharks de DeBoer. Il a conservé une fiche de 118-75-20 à la barre de Vegas. 

Ayant évolué pour les Red Wings de Detroit et le Lightning de Tampa Bay, Gallant a été entraîneur-chef des Panthers de la Floride et des Blue Jackets de Columbus. 

Comme entraîneur-chef, il a aussi remporté deux fois la coupe du Président dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec les Sea Dogs de Saint John, avec lesquels il a raflé la coupe Memorial en 2011. Il a aussi mis la main sur le titre du meilleur entraîneur-chef de la LHJMQ en 2010 et 2011. 

Golden Knights de Vegas: Gerard Gallant congédié
AFP

Passage chez l’ennemi 

Ayant aussi dirigé les Panthers de la Floride quelques années avant Gallant, DeBoer avait ensuite été à la barre des Devils du New Jersey. Il les avait menés à une participation surprise à la finale de la coupe Stanley en 2012 lors de sa première campagne. Son club n’avait toutefois pas participé aux séries les deux saisons suivantes et il avait été congédié pendant sa quatrième année à la tête des Devils en décembre 2014. 

Avec les Sharks, DeBoer a aussi atteint la finale à sa première saison en 2016, perdant contre les Penguins de Pittsburgh. 

Son club avait par la suite développé une intense rivalité contre les Golden Knights qui les avaient battus en deuxième ronde en 2018. Les Sharks s’étaient toutefois repris l’an dernier au premier tour. 

DeBoer a aussi remporté la coupe Memorial en 2003 avec les Rangers de Kitchener, tout en obtenant deux fois le titre d’entraîneur-chef de l’année dans le circuit junior ontarien le plus relevé. 

Il est le deuxième entraîneur-chef congédié cette saison à avoir obtenu une autre chance dans la LNH; John Hynes a été remercié par les Devils en décembre, puis embauché par les Predators de Nashville le 7 janvier. 

Les Knights visiteront les Sénateurs d’Ottawa, jeudi, puis le Canadien de Montréal, samedi.  

Gallant remplacé par «un clown»  

Congédié par les Golden Knights de Vegas, Gerard Gallant ne porte pas son successeur dans son cœur. 

Au premier tour des séries éliminatoires de l’an dernier lorsque son club affrontait les Sharks de San Jose, dirigés à l’époque par Peter DeBoer, les deux hommes s’étaient insultés publiquement. 

Gallant avait qualifié DeBoer de «clown» parce que ce dernier avait laissé entendre que son homologue était trop bavard derrière le banc; pas avec ses propres joueurs, mais bien avec ceux du clan adverse. 

«Il jacasse tout le temps. Il parle constamment à nos joueurs pendant les matchs. Je n’ai jamais vu ça auparavant», avait alors indiqué DeBoer avant le septième match de la série. 

Gallant avait répliqué avec véhémence disant que les déclarations de son rival des Sharks manquaient de classe. 

«Je ne veux pas commenter les propos de DeBoer, mais je crois que je dois le faire. Ce n’est pas bien que ce clown ait déclaré ça», avait-il lancé aux journalistes avant le match sans lendemain entre les deux clubs. 

Les Sharks l’avaient alors emporté 5 à 4 à domicile en prolongation.

Un congédiement «difficile à croire»

L’attaquant des Panthers Jonathan Huberdeau connaît bien Gerard Gallant pour avoir évolué sous ses ordres autant dans la Ligue nationale de hockey (LNH) que dans les rangs juniors. Il s’expliquait bien mal, mercredi, le congédiement de celui qu’il considère comme un ami.

Gallant a été démis de ses fonctions d’entraîneur-chef par les Golden Knights de Vegas alors que l’équipe, globalement, semble plutôt bien se porter. En entrevue à TVA Sports, Huberdeau a avoué que la décision des Knights l’a «vraiment surpris».

«Gerard est un bon ami quand il n'est pas mon entraîneur et je suis vraiment triste de le voir partir, a admis Huberdeau. Sûrement qu'on va en savoir plus dans les prochains jours, mais pour l'instant c'est difficile à croire, surtout qu'il était à trois points de la première place.»

Selon le Québécois, même les joueurs des Golden Knights sont dans l’incompréhension.

«Les joueurs, c'est certain qu'ils l'aiment, a-t-il indiqué. J'ai lâché un petit texto à (Jonathan) Marchessault et il ne comprenait pas lui non plus. Les joueurs ne savent pas trop et j'ai hâte de voir ce qui va arriver dans les prochains jours.»

S’il est aimé de ses joueurs, Gallant tend parfois à irriter ses patrons.

«Il veut faire la job comme il le veut et des fois, peut-être, lui et le propriétaire ne s'entendent pas bien. C'est ce que je pourrais dire», a prudemment avancé Huberdeau.

– Avec la collaboration de TVA Sports