/misc
Navigation

Donald Trump signera l'ACEUM: démonstration de force

Donald Trump signera l'ACEUM: démonstration de force
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Chambre des représentants et le Sénat ont donné leur appui au nouvel accord de libre-échange nord-américain. Ne manque que la signature du président.  

Donald Trump avait promis de revoir les conditions de l’ALENA de façon à obtenir une meilleure entente pour son pays. Si les experts s’entendent pour conclure que les modifications apportées n’ont pas la portée que leur confère le président américain, il pourra, malgré tout, dire mission accomplie et présenter favorablement le résultat pendant sa campagne électorale.  

Si l’auteur de The Art of de Deal n’a pas obtenu tout ce qu’il espérait, le contenu de la nouvelle mouture révèle un phénomène auquel on ne s’attendait pas. On aborde souvent les débats autour de l’accord aux États-Unis sous l’angle d’une confrontation entre le président et les élus démocrates. Pourtant, la plus grande victoire de Donald Trump a été obtenue face aux élus de son propre parti.  

Le site Axios avançait plutôt, aujourd’hui, que ce nouvel accord confirme à quel point Donald Trump contrôle désormais le Parti républicain. On y prétend qu’avant l’élection du milliardaire, il aurait été impensable que des républicains appuient un accord dont les concessions du côté américain étaient centrées sur des demandes syndicales ou des réserves protectionnistes des démocrates.  

À l’aube de la campagne présidentielle de 2020, Donald Trump et Nancy Pelosi peuvent tous les deux soutenir qu’ils ont obtenu des victoires. Le président affirmera, avec raison, avoir tenu sa promesse, alors que Mme Pelosi affirmera que malgré la tourmente entourant la destitution, elle a obtenu des clauses qui reflètent bien les valeurs démocrates, dont le candidat (ou la candidate) à la présidentielle sera le porteur.