/sports/hockey/canadien
Navigation

Le jour et la nuit

Coup d'oeil sur cet article

PHILADELPHIE | Les jours se suivent, mais ne ressemblent pas. Ce vieux dicton peut s’appliquer parfaitement au Canadien qui a su renverser la vapeur après une défaite gênante la veille face aux Blackhawks de Chicago. 

Cette victoire face aux Flyers, une équipe qui n’avait été vaincue à domicile qu’à à trois reprises en temps réglementaire depuis le début de la saison régulière, était certes inattendue. 

Mais elle démontre à quel point la formation montréalaise est capable du meilleur comme du pire. 

C’était une de ces rencontres de « quatre points » que le CH ne pouvait échapper, surtout face à une équipe qu’il souhaite toujours devancer au classement. 

Voyons l’aspect positif de la chose même si la route vers une place en séries éliminatoires tient toujours de la mission... impossible. 

« Solide et intelligent » 

Autant Claude Julien n’a pas caché son mécontentement dans son court point de presse mercredi soir au Centre Bell, autant jeudi, son humeur avait changé du tout au tout. 

« C’était un match d’une grande importance et pour plusieurs raisons, a dit d’entrée de jeu l’entraîneur en chef du Canadien. D’abord, c’est l’une des équipes qui nous devancent au classement pour une place en séries éliminatoires. 

« D’autre part, a-t-il poursuivi, il fallait riposter à notre défaite de la veille contre les Blackhawks. Nous avons disputé une bonne rencontre et chaque joueur a contribué à sa façon. Une performance solide et intelligente de tous et chacun. 

« Nous avons été brillants dans toutes les facettes de notre jeu. » 

Du caractère 

Julien a évidemment été appelé à commenter le combat dans lequel a été impliqué Jesperi Kotkaniemi. 

« Il est venu à la défense de son coéquipier [Ryan Poehling], a-t-il raconté, et je n’ai rien contre son geste. Il a fait ce qu’il avait à faire. Ça a démontré beaucoup de caractère. Cette équipe est unie. Les joueurs se tiennent dans le vestiaire. » 

Reste maintenant à l’équipe de prouver qu’elle peut rebondir devant ses partisans, demain contre les Golden Knights de Vegas. 

« On doit jouer de la même façon à la maison pour envoyer un message à notre public », a conclu Julien.