/news/currentevents
Navigation

Encore un des hommes forts de Power

Coup d'oeil sur cet article

Ex-grand argentier du Parti libéral du Québec, Marc Bibeau est toujours un acteur de premier plan chez Power Corporation du Canada, comme le démontre son rôle-clé dans la récente réorganisation de l’entreprise qui a mené au départ précipité des frères Desmarais.

• À lire aussi: Des documents inédits publiés en intégralité

• À lire aussi: Une nouvelle tuile tombe sur la tête de Charest et Bibeau

• À lire aussi: Une opération secrète digne d’un film de James Bond

• À lire aussi: Un ancien administrateur d'Hydro-Québec condamné à trois ans de prison en France

Rien n’indique que cela soit sur le point de changer, malgré la divulgation de nouveaux détails accablants, hier.  

M. Bibeau siège depuis plus de 10 ans au conseil d’administration de Financière Power, et est membre du conseil de la Financière IGM, de IG Gestion de Patrimoine et de Mackenzie, toutes des filiales du conglomérat de la famille Desmarais.   

Antérieurement, il a siégé au conseil d’administration d’au moins cinq autres entreprises des Desmarais.   

Comité spécial  

Plus récemment, il a été au cœur des discussions ayant mené au départ à la retraite des frères André Desmarais et Paul Desmarais Jr, et à la fusion de Power avec sa filiale Financière Power, selon ce que révèlent des documents financiers publiés par la société.   

Marc Bibeau a été l’un des trois membres du comité spécial formé pour l’occasion par Financière Power. Son mandat consistait à étudier la réorganisation, « ou des solutions de rechange » possibles, selon les documents.   

Ce comité spécial a finalement déterminé « à l’unanimité » que la réorganisation était la meilleure option possible pour la Financière Power.
Cette décision a eu pour effet de pousser les Desmarais vers la sortie. Ils demeureront toutefois actionnaires de contrôle de la nouvelle société.   

Confiance inébranlable  

En 2017, en réponse à des questions du Journal, le PDG de Financière Power, Jeffrey Orr, avait défendu bec et ongles M. Bibeau.   

« M. Bibeau est un dirigeant très fort qui contribue aux affaires de la compagnie », a alors indiqué M. Orr, qui deviendra sous peu le nouveau
PDG de Power Corporation du Canada.   

« On est très heureux de l’avoir à notre conseil d’administration », avait poursuivi M. Orr, en marge de l’assemblée des actionnaires de l’entreprise qui se tenait à Toronto.   

Power Corporation n’a pas donné suite à nos demandes d’entrevue, hier.