/lifestyle/food
Navigation

Le cuisinier aventurier

Sam Breton
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Rencontrer Sam Breton dans une école de cuisine, à Ateliers & Saveurs du nouveau TimeOut Market, fut peut-être pour lui, toute une aventure. Humour mis à part, il est fort à parier que le jeune homme, gagnant de la révélation de l’année 2019 en a été inspiré, car il se dit épicurien et veut apprendre de plus en plus. « Avant, dit-il avec un grand sourire et un clin d’œil, avant j’avais beaucoup d’allergies et d’intolérances pour excuser mes goûts alimentaires, ou mes presque pas de goûts, mais aujourd’hui, je suis beaucoup plus aventureux, mais j’ai encore mes TOC. » Tiens donc, voyons voir... 

Questionnaire gourmand 

Café ou thé ? 

Lait au chocolat. En fait, il a fallu que j’arrête d’en prendre, car c’était devenu une drogue, pas de farce, en grande quantité, le lait au chocolat, c’est fini pour moi, j’ai arrêté et j’ai perdu du poids, aujourd’hui, je me sens bien.  

Café-croissant ou gruau et fruit ? 

Tout dépend où je suis. Si par exemple, je suis en voyage en France et que je mange un bon croissant, je vais en manger jusqu’à tant que je m’écroule. Je suis là, c’est bon, pis je n’arrête pas, c’est tout, oui monsieur, un vrai cochon. Sinon, le matin, j’adore faire et manger des œufs à la coque. 

Beurre ou margarine ? 

Avant du beurre, maintenant de la margarine. Faudrait peut-être faire l’inverse. 

Pain tranché ou baguette ? 

Pain tranché en général et baguette de temps en temps. 

Fromage ou dessert ? 

Desserts, au chocolat de préférence.  

Pour la petite histoire, si je vais dans un restaurant gastronomique et que je prends le grand menu dégustation et que le dessert n’est pas au chocolat, je fais venir le chef à la table pour l’engueuler. Mais c’est quoi ça, ce bordel, de payer si cher pour me priver de ce que j’aime le plus. Un scandale (rire) ! Sinon, pudding chômeur ou tarte aux pommes. 

Viande ou poisson ? 

Viande, mais j’en mange de moins en moins, ma copine est végane. 

Salade ou frites ? 

Frites, mais des vraies. 

Végé ou carné ? 

De plus en plus végé, naturellement, avec ma blonde, et donc, de moins en moins carné, même si je fais quelques exceptions. 

Resto ou livraison ? 

Mon rêve, mon fantasme en fait, c’est de me faire livrer un repas pendant que je mange au restaurant... Pour être honnête, aller au restaurant, car c’est aussi une évasion. 

Caramel ou chocolat ? 

 

Le chocolat est sans aucun doute le péché mignon de Sam Breton.
Photo Adobe Stock
Le chocolat est sans aucun doute le péché mignon de Sam Breton.

Laisse-moi y penser... 

Huile d’olive ou huile de canola ? 

Huile d’olive pour cuire et manger avec les salades. 

Gâteau ou biscuit ? 

La question est : gâteau au chocolat ou biscuit au chocolat, je vais donc dans ce cas prendre le gâteau, ben oui quand même.  

Gastro ou bistro ? 

Il faut dire que je me sens bien dans un bistro, je m’y sens à l’aise, confortable et la nourriture me comble. Mais depuis quelque temps, je vais aussi dans des restaurants gastronomiques et j’avoue y trouver bien du plaisir, sauf si dans le descriptif des plats du menu, on m’annonce de la coriandre, ça ou la peine de mort pour moi, c’est pareil. Maudit que c’est mauvais la coriandre, ça envahit trop le mets et ça ne goûte plus rien d’autre, bref, je hais ça. 

Bière ou vin ? 

Vin. Je ne suis pas trop bière, sauf de temps en temps, mais uniquement des micro-brasseries. 

Blanc ou rouge ? 

Dernièrement, la découverte des vins d’Alsace et je suis majoritairement blanc maintenant.  

Bulles ou cocktail pour l’apéro ? 

J’adore le champagne Veuve Clicquot, je sais que ça va faire plaisir à mes invités pour commencer la soirée à la maison. 

Présente-moi ton accessoire de cuisine fétiche et pourquoi l’avoir choisi. 

Une maryse, une spatule qui va vraiment dans les coins. En fait, ça me permet aussi de ne pas faire de gaspillage. Je déteste le gaspillage, et ça, c’est bien pratique pour aller dans les coins de bols et des réceptacles. 

Pour toi, un repas et une soirée parfaite, c’est quoi ? 

Avec ma blonde, nous sommes le couple parfait pour préparer à manger, en fait surtout elle. C’est surtout que dans la cuisine, c’est elle le chef, dans tous les sens du terme, et moi, je suis son esclave. En bref, je fais tout ce qu’elle me dit et exécute à la lettre ses recommandations. Je suis son commis, je suis le serveur, je suis le sommelier, je suis le débarrasseur, je suis le plongeur, je fais le ménage et je suis heureux. 

As-tu une recette chouchoute que tu fais à tes invités ? 

La dernière fois, nous avons trouvé une solution pour combler tous les invités. Ma blonde est végane, ma sœur végétarienne, mon beau frère un vrai carnivore, alors, on met plein de petits plats de garnitures et de sauces sur la table et chacun se fait ses wraps. Dans la même ambiance que si nous faisions une raclette, une fondue... bref, chacun pour soi selon ses goûts et ses préférences, personne de déçu, c’est vraiment le fun. 

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es le plus fier. 

Mes grilled-cheese sont sûrement les meilleurs du monde, il faut dire que je suis maniaque pour la cuisson. Il faut que le fromage s’étire comme dans une pub, le pain bien croustillant. Confie-moi le pain des burgers ou des hot-dogs et tu vas avoir les larmes aux yeux... Sinon, mon spaghetti avec saucisse italienne forte, ça aussi c’est bon. 

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté... 

Mes pains burger que j’ai brûlés un jour, car je regardais une game de hockey. Ça fait 4-5 ans de ça et je suis encore traumatisé, c’est pour te dire ma passion du pain. 

Meilleure expérience culinaire à vie ? 

Nous étions au Pérou, mais cette fois-là, nous avons mangé dans un restaurant mexicain, un bouiboui caché que les locaux nous ont recommandé. Bref, tout était sublime et j’y pense souvent, le meilleur guacamole au monde. 

As-tu des souvenirs de nourriture, d’odeurs de cuisine, quand tu étais petit, et dont tu te souviens encore ? 

Depuis que je suis petit, l’odeur du pain est quelque chose de spécial pour moi, la mie du pain, c’est presque orgasmique. En fait, il faut que je dise que j’ai travaillé pendant six ans dans une épicerie et je savais exactement à quelle heure les pains et les viennoiseries sortaient du four. Je montais à ma pause avec deux croissants chauds que je mangeais avec du Nutella ou du beurre de pinotte, le bonheur. Mes parents travaillant sur une ferme, c’était compliqué pour eux, car le temps dans la cuisine était rare donc, tout était simple, mais super bon et avec de bons produits fermiers.  

Fromage préféré ? 

J’ai été élevé sur une ferme et nous faisions notre fromage frais et j’avoue que ça, c’était formidable, doux, onctueux, pas fort du tout, du bonheur. Aujourd’hui, je suis plutôt fromage à pâte ferme, mais là encore, plutôt doux.  

Carnets d’adresses 

Tes restos préférés ?   

  • Beau Mont, le tout nouveau restaurant de Normand Laprise. 
  • Lemeac, rue Laurier.  
  • Chez Victoire, sur le Plateau Mont-Royal.  

Resto préféré pour sortir en tête-à-tête ?   

  • Kitchen Galerie. Lov.  

Resto préféré à l’extérieur de Montréal ?   

  • Chez Boulay-bistro boréal.  
  • Ristorante Il Teatro, au Capitole de Québec. 
  • Le Sapristi, à Québec, les deux adresses, la pizza BBQ est parfaite.  
  • Aussi, les crevettes Loulou à L’Odyssée à Drummondville.  

Une boutique gourmande ?  

Rachelle-Berri. 

Produit culinaire chouchou ?  

La mayonnaise épicée. 

Recette fétiche ?  

Burger. Dans chaque ville que je fais, avec mon gars de son, on essaie les burgers dans les restaurants afin de découvrir le meilleur du Québec. Pas encore de gagnant, ça va venir. 

De quoi ne peux-tu pas te passer en cuisine ?  

Du cheddar fort, j’en mets vraiment partout. 

Un coup de cœur culinaire ?  

Le piquant, donc, genre la Sriracha. 

Gourmandise coupable ?  

Le ketchup, en grande quantité, maison ou pas. 

Sinon, le gâteau aux carottes des loges du centre Bell. 

Ton style de cuisine préférée ?  

Indienne, mexicaine, italienne. Mais vraiment la cuisine où tu as juste à manger, moi travailler pour manger, c’est non. Exemple, un jour, on m’a servi une salade César pas coupée, ça m’a mis en tabarnak. La fondue, c’est pareil. Maudit que c’est long pour manger. Sinon, j’adore aller dans les casse-croûtes, le bonheur.