/auto/opinion
Navigation

Le Salon de l’auto de Montréal en six incontournables

GEN-SALON-AUTO
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le Salon de l’Auto en six incontournables

Pour sa 77e édition, de Salon de l’Auto de Montréal attirera encore autour de 200 000 visiteurs. Des acheteurs, des curieux et des enthousiastes qui pourront jeter un œil sur plus de 500 véhicules répartis sur des aires totalisant 360 000 pieds carrés. 

De la petite Mitsubishi Mirage 2021 jusqu’à la prestigieuse Pagani Huayra Roadster , les visiteurs pourront en voir pour tous les goûts et tous les budgets. En effectuant ma traditionnelle visite jeudi dernier lors de la journée média, quelques trucs ont attiré mon attention. 

La Zone électrique

D’abord, la Zone Électrique, qui accueille cette année une quarantaine de voitures hybrides enfichables ou 100% électriques. 

De la Chevrolet Bolt à la Karma Revero en passant par le nouveau Ford Escape Hybrid Plug-In, cette zone permet à un futur écomobiliste d’effectuer un choix éclairé et de comparer un maximum de modèles dans un seul endroit. Cette zone accueille également une pléiade de vélos électrique ainsi que plusieurs entreprises proposant des produits connexes à la voiture électrique. Pensez bien sûr aux bornes de recharge qui y sont très bien représentées, ainsi qu’aux spécialistes des véhicules électriques d’occasion, qui sauront vous conseiller et vous renseigner sur les crédits et le prix qui s’appliquent à ces derniers.

Pas de doute, la Zone Électrique attirera les foules. Même les amateurs de performances y trouveront leur compte, avec la présence de la Nissan Leaf Nismo RC

GEN-SALON-AUTO
Joël Lemay / Agence QMI

Hélas, les Tesla brillent par leur absence, le constructeur considérant n’avoir besoin d’aucune publicité pour vendre ses véhicules. À l’intérieur du Salon, vous remarquerez aussi l’absence d’Audi et de Volvo, qui choisissent eux aussi de délaisser l’événement, mais cette fois, pour une question financière. Les nombreux modèles hybrides enfichables de Volvo, les modèles Polestar ainsi que l’Audi e-Tron 100% électrique figurent donc eux aussi sur la liste des absents de la Zone Électrique.

Les Classiques

Des véhicules verts, vous passerez ensuite à la section « Les classiques », qui vous fera redécouvrir quelques modèles mythiques d’autrefois. Présentée en collaboration avec le club VAQ (Voitures Anciennes du Québec), cette exposition regroupe huit voitures allant de la Ford Model T à la Chevrolet Monte Carlo SS 1987. Évidemment, cette section ne peut remplacer les expositions de voitures anciennes ayant lieu en saison estivale, mais elle apporte un nouveau souffle au Salon qui avait depuis longtemps boudé ce milieu pourtant fort populaire. 

760 chevaux ou 100% électrique!

Chez Ford, on présente en primeur canadienne deux véhicules portant le même nom, mais qui se distinguent grandement au chapitre de leur personnalité. Vous aurez évidemment deviné qu’il est ici question de la Mustang, dont la famille se voit agrandie par le retour de la Shelby GT500 2020 , équipé d’un V8 suralimenté de 760 chevaux.

À l’opposé, on retrouve la nouvelle Mustang Mach-E , utilitaire dans sa forme et qui propose différentes motorisations 100% électriques. Aussi adulé que controversé, ce véhicule constitue sans aucun doute l’une des attractions les plus fortes de ce salon. 

Attendez-vous également à beaucoup d’engouement entourant la nouvelle Chevrolet Corvette de huitième génération, présentée pour la première fois au Québec.  

La Boîte Noire

De retour pour une deuxième année, la Boîte Noire vous attirera avec deux supercars dont la valeur combinée frise les six millions de dollars. D’abord, l’impressionnante Pagani Huayra Roadster faisant appel à une mécanique AMG, produisant 764 chevaux pour une masse de seulement 1 280 kg. Vous y retrouverez également la McLaren Senna, une voiture tape-à-l’œil construite à seulement 500 exemplaires, capable de boucler le 0-100 km/h en 2,8 secondes et dont la vitesse de pointe se situe à 335 km/h.

Honda voit les choses différemment

J’invite également les visiteurs à jeter un œil au kiosque de Honda . Non pas en raison des voitures qui s’y trouvent (d’ailleurs, il en manque), mais parce que le constructeur illustre de brillante façon ses actions en matière environnementale. Une exposition qui conscientisera sans doute le visiteur sur l’impact environnemental de l’automobile, allant bien au-delà de ce qui émane du pot d’échappement. 

Les essais routiers au Salon de l’Auto

Envie de faire l’essai de véhicules électriques? N’oubliez alors pas de vous inscrire au kiosque du CAA-Québec, ce qui vous permettra de prendre le volant du véhicule électrique de votre choix. Et bien sûr, je vous invite en terminant à passer voir l’équipe du Guide de l’auto dont le kiosque est situé au cinquième étage. En partenariat avec QUB Radio, Le Guide de l’auto a d’ailleurs préparé un audioguide qui vous donnera des détails sur les attraits à ne pas manquer au Salon de l’auto.