/sports/hockey
Navigation

L’Océanic surpris par le Titan

Rimouski s’incline 4-3 à domicile face à Bathurst

Océanic
Photo alexandre d’astous, collaboration spéciale Peu de temps avant cette séquence, Nicolas Guay #90 a été bloqué sur un lancer de pénalité par Tristan Bérubé.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI  |  Malgré une salve de 46 tirs sur le gardien du Titan de Bathurst, Tristan Bérubé, l’Océanic s’est incliné 4-3 vendredi soir devant 2986 spectateurs au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

« Nous n’avons pas respecté l’adversaire. En deuxième période, on ne parvient pas à marquer sur un trois contre zéro, ni pendant 1 min 22 de double supériorité numérique, non plus sur un lancer de pénalité. Je ne suis vraiment, mais vraiment pas content. Nous devrons nous regarder dans le miroir », a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil. 

Il ne fallait pas arriver en retard au début du match puisque quatre buts, deux par équipe, ont été inscrits lors des sept premières minutes de jeu. Maxime Collin (2e) a ouvert la marque pour l’Océanic lorsque le lancer du revers de Mikaël Martel a dévié sur son épaule. Olivier Bourret est aussi complice. La réplique est venue 43 secondes plus tard sur un lancer de l’enclave du Gaspésien Rémy Anglehart, bien alimenté par Cole Hukins. Bennett MacArthur a donné les devants au Titan sur le 3e lancer des visiteurs sur Colten Ellis. Christopher Innis (2e) a créé l’égalité à 7 : 01 aidé de Paré et Bolduc. Dans la dernière minute de la première période, Justin Bergeron (8e) a donné les devants 3-2 à la troupe de Serge Beausoleil sur une belle passe du capitaine Alexis Lafrenière. 

Tir de pénalité bloqué

Les visiteurs ont créé l’égalité 3-3 en début de deuxième période par l’entremise d’Olivier Coulombe. Par la suite, le gardien du Titan, Tristan Bérubé, a bloqué Nicolas Guay sur un lancer de pénalité. L’Océanic s’est présenté ensuite à trois contre le gardien avec Lafrenière, Paré et Bolduc qui a lancé d’un angle fermé facilement bloqué par Bérubé. Les hommes de Serge Beausoleil n’ont pas réussi à marquer lors d’une double supériorité numérique juste avant que Riley Kidney ne s’amène seul devant Colten Ellis qui n’est pas parvenu à bloquer son tir. 

Creed Jones est venu en relève à Colten Ellis en début de troisième période. Ellis a accordé quatre buts sur 16 lancers. L’Océanic a dominé au chapitre des lancers en troisième période, contre cinq. 

En bref

Frédéryck Janvier et Dmitri Zavgorodniy sont toujours sur la liste des blessés, mais s’approchent tous les deux d’un retour au jeu. Les défenseurs Philippe Casault et Brandon Casey ont été laissés de côté. Les deux mêmes équipes s’affrontent de nouveau samedi, mais à Bathurst.