/news/education
Navigation

Programme d’alimentation scolaire: le gouvernement Trudeau pressé d’agir

Programme d’alimentation scolaire: le gouvernement Trudeau pressé d’agir
AFP

Coup d'oeil sur cet article

BOUCHERVILLE – Le président et fondateur du Club des petits déjeuners du Québec, Daniel Germain, demande au gouvernement Trudeau de respecter ses engagements et de mettre en place un programme d’alimentation scolaire. 

«Les libéraux ont fait de l'alimentation scolaire une priorité dans le dernier budget fédéral, mais ils n'ont toujours pas débloqué l'argent nécessaire pour que cela se réalise, a affirmé M. Germain, dans un communiqué, samedi. Ils doivent agir maintenant. Il est inacceptable qu'un seul enfant dans un pays aussi prospère que le Canada se retrouve sans nourriture.» 

Programme d’alimentation scolaire: le gouvernement Trudeau pressé d’agir
FRÉDÉRIC AUCLAIR/TVA PUBLICATIONS/AGENCE QMI

M. Germain mentionne que, «par exemple, au Québec, plus d'un enfant sur quatre va à l'école le ventre vide et un enfant sur deux dans les communautés autochtones». Il qualifie ces statistiques d’«inimaginables». 

Daniel Germain sera à Winnipeg cette fin de semaine, où le cabinet Trudeau se réunit, afin de faire pression sur ce dernier pour qu’il respecte sa promesse. Il doit aussi rencontrer des partenaires communautaires à Winnipeg devant l’aider à faire pression sur le gouvernement. 

«Le Canada est actuellement le seul pays du G7 qui n'offre pas de programme d'alimentation scolaire financé par le gouvernement fédéral», a souligné M. Germain dans son communiqué.