/world/america
Navigation

Venezuela: Maduro annonce l’ouverture d’un casino pour des paris en Petro

Coup d'oeil sur cet article

Caracas | Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé vendredi l’ouverture d’un casino dans un hôtel de luxe de Caracas, où les paris seront exclusivement faits en Petro, une cryptomonnaie lancée par son gouvernement. 

Revenant sur une interdiction des casinos prononcée en 2011 par son prédécesseur et mentor, Hugo Chavez, M. Maduro a précisé que celui-ci serait installé à l’hôtel Humboldt, rouvert en 2018. 

«On va ouvrir un casino international à l’hôtel Humboldt et qui voudra parier devra le faire en Petro», a-t-il déclaré lors d’une réunion avec des ministres et des maires. 

Fin 2011, le président Chavez avait interdit tous les casinos et maisons de paris au Venezuela, mais les graves problèmes financiers dont souffre ce pays semblent avoir fait changer d’avis M. Maduro. Ce dernier n’a toutefois pas précisé s’il envisageait l’ouverture d’autres casinos dans le pays. 

À la tête d’un pays soumis à des sanctions économiques et financières de la part des États-Unis, le président vénézuélien a expliqué avoir «autorisé les paris licites» en Petro pour financer des services publics comme la santé ou l’éducation. 

Lancée l’an dernier, le Petro, monnaie virtuelle, vaut environ 60 dollars, mais pour l’économiste vénézuélien Asdrubal Oliveros, c’est «un monstre» créé de toutes pièces dans un contexte d’hyperinflation où la confiance économique est de zéro. 

Dans l’éventail de ses sanctions, l’administration américaine de Donald Trump a interdit toute transaction en Petro.  

Le gouvernement vénézuélien s’efforce de favoriser l’usage de cette monnaie virtuelle. Il a ainsi ordonné, mardi, à la compagnie pétrolière PDVSA de facturer en Petro son carburant aux compagnies qui desservent des destinations internationales depuis le Venezuela.