/world/usa
Navigation

Deux policiers tués à Hawaï

Coup d'oeil sur cet article

Deux policiers ont été tués et un autre a été blessé par balle à Honolulu à Hawaï, dimanche matin, lors d’une éviction qui a tourné au cauchemar.

Le suspect aurait d’abord poignardé sa propriétaire vers 9h, heure locale. Elle voulait l’évincer de son logement dans le secteur cossu de Diamond Head, selon les informations du portail Hawaii News Now (HNN).

L’homme aurait par la suite ouvert le feu sur les policiers, arrivés après avoir été alertés concernant cette agression. Le suspect aurait ensuite mis le feu à sa résidence. Le brasier s’est alors rapidement propagé à au moins quatre autres maisons, la fumée étant visible à des kilomètres à la ronde. Plusieurs véhicules ont aussi été la proie des flammes.

Le tireur appelé Jerry Hanel est mort, probablement dans sa maison qui est partie en fumée, a rapporté HNN qui souligne qu’il avait des antécédents criminels, notamment en matière de violence et de faux appels au 911.

Son avocat a mentionné à HNN que Hanel avait des délires voulant qu’il soit traqué par les autorités.

Deux des policiers touchés par balle, un homme et une femme, ont été conduits à l'hôpital dans un état très critique où ils ont succombé à leurs blessures. Un autre a été atteint à la jambe.

Quant à la propriétaire poignardée, aucune information officielle n’était disponible concernant son état de santé, mais un témoin a dit qu’elle avait été touchée à une jambe.

«Elle criait. Elle demandait à ce qu’on la sorte de là», a dit Ian Felix à HNN.

Sur Twitter, le maire de Honolulu Kirk Caldwell a offert ses condoléances aux victimes, parlant «d'une tragédie sans précédent» dans sa municipalité.