/finance/business
Navigation

Bombardier décroche un contrat en Chine

Coup d'oeil sur cet article

La coentreprise chinoise de Bombardier a obtenu un contrat de maintenance de 656 voitures de trains à grande vitesse de la part de China State Railway. 

La valeur du contrat attribué à Bombardier Sifang Transportation (BST) s’élève à 465,5 M$ (2,45 milliards de yuans). 

Ces voitures qui se retrouvent sur 71 trains de la société d’État ferroviaire de Chine ont d’ailleurs été construites par BST. 

«Les compétences et l’expérience de notre équipe dans l’ensemble du portefeuille nous permettront d’assurer des services de maintenance de haute qualité. En Chine, nous réunissons une expertise intégrée en services de conception, de fabrication et de maintenance pour appuyer les objectifs stratégiques de nos clients», a mentionné le président de Bombardier Transport en Chine, Jianwei Zhang, par communiqué, lundi. 

Ces travaux de maintenance seront faits d’ici la fin de l’année. 

L’an dernier, BST avait décroché un contrat de maintenance pour 560 voitures de train. 

«L’octroi de ce nouveau contrat témoigne à la fois de la confiance du client en BST et de la pleine capacité de celle-ci de fournir des solutions intégrées qui répondent aux besoins précis de ses clients du secteur des trains à grande vitesse», a déclaré la compagnie montréalaise par communiqué. 

BST est détenu à parts égales par Bombardier Transport et CSR Sifang Rolling Stock. 

En Chine, Bombardier Transport fait partie de sept coentreprises qui emploient 8000 employés au total. 

Bombardier est non seulement engagé dans la fabrication de locomotives ou de voitures pour le train, mais aussi pour le métro, le tramway et les navettes automatisées. L’entreprise est également un joueur important en matière de signalisation pour le réseau de trains à grande vitesse.