/sports/hockey
Navigation

Bruce Cassidy de moins en moins patient avec Charlie McAvoy

HKN-HKO-SPO-BOSTON-BRUINS-V-WASHINGTON-CAPITALS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Bruins de Boston ont subi une défaite frustrante de 4 à 3 dimanche, lorsqu’ils ont laissé les Penguins de Pittsburgh marquer quatre fois sans réplique. L’entraîneur-chef Bruce Cassidy a rappelé ses défenseurs à l’ordre, notamment Charlie McAvoy, qui a été coupable de deux revirements coûteux.  

Le jeune défenseur de 22 ans a terminé la soirée avec un différentiel de -2, passant un impressionnant total de près de 27 minutes sur la patinoire.  

En milieu de troisième période, McAvoy a été sèchement plaqué derrière son filet par l’imposant Evgeni Malkin. Le Russe a ensuite remis devant le filet pour Bryan Rust, qui a déjoué Jaroslav Halak, inscrivant le but qui a fait la différence. Coupable de ce revirement, McAvoy était repentant après la rencontre.  

«C’est frustrant. De façon générale, je me sentais bien et j’aimais mon jeu, mais ensuite, c’est dur de faire une telle erreur et de bien se sentir. Je dois être meilleur pour l’équipe et pour Halak», a admis l’arrière au réseau NBC Sports.  

Plus tôt dans la rencontre, le choix de premier tour (14e au total) des Bruins en 2016 a fait preuve de laxisme dans sa couverture de Teddy Blueger, qui a récupéré une rondelle libre devant le filet, au nez et à la barbe de McAvoy, pour battre Halak.  

Bruce Cassidy réagit  

«On s’est facilement fait battre sur les séquences qui ont mené au deuxième but et au filet vainqueur. Pour être honnête, je n’arrive pas à comprendre ce qui s’est passé. C’est une rondelle que le gardien devait repérer et arrêter, et le défenseur devait mieux communiquer avec lui», a déclaré Cassidy.  

«Ça arrive trop souvent. Les gars avec des habiletés offensives doivent être plus efficaces en défense. Sinon, nous devrons nous questionner sur le genre de groupe qu’on a envie d’avoir à la ligne bleue», a-t-il poursuivi, visant discrètement McAvoy.  

Il est vrai que le défenseur ne produit pas à la hauteur de son potentiel en 2019-2020. Pressenti depuis quelques années pour s’installer dans la chaise du numéro 1, il ne compte aucun filet et 17 mentions d’aide en 47 parties. En défense, il mène tout de même les arrières des Bruins pour le temps de jeu moyen et les tirs bloqués. Son différentiel de +10 est aussi l’un des meilleurs chez les Bostonnais.