/news/education
Navigation

Le ministre Jean-François Roberge veut mieux encadrer les décrocheurs de 15 ans et moins

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, veut mieux encadrer les jeunes qui abandonnent l’école alors qu’ils sont âgés de 15 ans et moins. 

• À lire aussi: La moitié des décrocheurs ont 15 ans et moins 

Le Journal publiait, lundi, des statistiques provenant du ministère de l’Éducation, rendues publiques pour la toute première fois, qui indiquent que près de la moitié des décrocheurs ont 15 ans et moins, et ce, même si l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans au Québec. 

Ce portrait est «inquiétant», selon le ministre Roberge, qui a réagi par l’intermédiaire de son attaché de presse. «Trop souvent, le suivi qui est fait des jeunes qui décrochent avant l’âge de 16 ans s’avère insuffisant», a indiqué Francis Bouchard par courriel. 

Le ministre Roberge contactera les commissions scolaires afin de leur rappeler qu’elles ont l’obligation de scolariser tous les élèves de leur territoire jusqu’à l’âge de 16 ans, afin qu’elles déploient «toutes les mesures nécessaires» pour y arriver, a précisé M. Bouchard. 

Le ministre prévoit aussi travailler avec son collège Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, afin de mieux encadrer les signalements faits à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) lorsqu’un jeune abandonne l’école alors qu’il n'a pas l'âge légal pour le faire. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.