/finance/business
Navigation

Lightspeed veut mener par l’exemple

Coup d'oeil sur cet article

Alors que de grandes entreprises établies au Québec depuis des décennies abandonnent la province pour d’autres cieux, la société de logiciels de paiement Lightspeed (TSE : LSPD) effectue le parcours inverse, et encourage d’autres jeunes entreprises à faire de même. 

Sur le point de fêter son 15e anniversaire, Lightspeed est entrée à la Bourse de Toronto en mars dernier. Elle emploie aujourd’hui pas moins de 1000 personnes, la vaste majorité œuvrant à son siège social de la gare Viger, dans le Vieux-Montréal. Ce succès aurait été impossible ailleurs qu’à Montréal, soutient son PDG Dax Dasilva, en entrevue au Journal

« Si nous avons pu attirer autant de talents de partout chez Lightspeed, c’est parce que la ville est vibrante, qu’elle compte plusieurs universités reconnues et une qualité de vie à prix abordable. Ce contexte n’existe pas ailleurs », fait-il valoir.

La « licorne » — une jeune entreprise valorisée à plus de 1 milliard $ — poursuit actuellement sa croissance, et celle-ci se concentrera dans la métropole. 

« On grandit vite et on veut que nos dirigeants soient ici, au siège social, avec nos employés. Montréal compte des investisseurs de premier plan, et les centres économiques comme New York ou Toronto ou l’Europe sont très facilement accessibles. On est vraiment ici pour rester. »