/news/green
Navigation

Bordées de neige: les stations de ski poussent un soupir de soulagement

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.

Coup d'oeil sur cet article

Les bordées de neige des derniers jours font le bonheur des passionnés de plein air et des entreprises saisonnières, qui poussent un soupir de soulagement car elles peuvent enfin profiter de l’hiver au maximum.  

À la station de ski du Mont-Sainte-Anne (MSA), l’enneigement est complet et toutes les pistes sont accessibles depuis la fin de semaine dernière.  

«Enfin, on a de super belles conditions», lance Simon Lefebvre, chef du service des communications pour les stations de ski du MSA et Stoneham.  

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés

Les conditions dans les sentiers de ski de fond et les activités de «fat bike» du MSA sont également optimales, s’enchante M. Lefebvre.  

Du côté de la station de ski de Stoneham, les skieurs ont accès à 40 pistes, sur une possibilité de 43.  

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés

Les fondeurs au rendez-vous  

À la Ville de Québec, on indique que les dernières bordées de neige ont été profitables aux sentiers de ski de fond, dont l’ouverture a été retardée cette année.  

Dès que les conditions se sont présentées, les fondeurs ont commencé à venir en grand nombre dans les sentiers.  

«Les pistes ont pu ouvrir seulement à la mi-janvier à cause de la température et du manque de neige. La clientèle est donc au rendez-vous», indique David O’Brien, porte-parole à la Ville.  

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés

Les récentes précipitations ont aussi permis l’ouverture complète de plusieurs installations de la Sépaq.  

«Au Camp Mercier de la réserve faunique des Laurentides, les dernières précipitations ont effectivement permis de terminer l’ouverture du réseau de ski de fond et de raquette dans son entièreté», indique Simon Boivin, porte-parole.  

La neige a également fait augmenter l’achalandage à la station de Duchesnay.  

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés

Enneigement sous les normales  

Le portrait de cette saison hivernale diffère totalement des deux dernières années, alors que les mois de novembre avaient été très enneigés, permettant la pratique des sports d’hiver beaucoup plus tôt.  

Selon Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada, la région de Québec a reçu 121 centimètres de neige en date d’hier. Les normales sont de 156 centimètres.  

L’an passé à pareille date, Québec avait déjà reçu 183 centimètres de neige. Si on remonte à 2018, toujours en date du 20 janvier, on pouvait compter 141 centimètres de neige.  

L’heure est aux réjouissances pour les amateurs de plein air, comme ici à la station de ski de Stoneham, grâce aux bordées de neige des derniers jours.
Photo Jean-François Desgagnés

Quelques données   

  • L’hiver dernier (2018-2019), l’Association des stations de ski du Québec affirmait que l’achalandage avait connu une hausse de 4,5 % par rapport à l’année précédente, soit près de 6,4 millions de visiteurs de plus.  
  • À Québec et en Chaudière-Appalaches, plus de 80 % du domaine skiable est désormais accessible partout.