/entertainment/movies
Navigation

Les 20 meilleurs films du millénaire

Coup d'oeil sur cet article

Établir une liste de ses meilleurs films de l’année est toujours une chose ardue. Imaginez quand on fait le même exercice pour une période de 20 ans ! Pour souligner le début de l’année 2020, Le Journal a concocté une liste – forcément subjective – des 20 meilleurs films sortis depuis l’an 2000.  

Il y aura du sang   

  • (2007)  
Photo d'archives

Un des cinéastes américains les plus talentueux de sa génération, Paul Thomas Anderson (Magnolia, The Master) a signé plusieurs des films les plus marquants des 20 dernières années. Mais Il y aura du sang, puissante et grandiose fresque sur l’Amérique du tournant du XXe siècle, est certainement son œuvre la plus maîtrisée. 

Mad Max : la route du chaos   

  • (2015)  
Photo d'archives

Difficile de ne pas s’émerveiller devant ce tour de force réalisé par le cinéaste George Miller. Trente-cinq ans après la sortie de son premier film Mad Max, le réalisateur australien a relancé avec succès sa série culte pour offrir un spectaculaire et saisissant thriller d’action aux accents féministes.  

Le réseau social   

  • (2010)  
Photo d'archives

Même dix ans après sa sortie, ce film de David Fincher qui relate les débuts du géant Facebook est toujours aussi fascinant à regarder, autant pour sa mise en scène ingénieuse que pour l’interprétation tout en nuances de l’acteur Jesse Eisenberg. 

Jeunesse   

  • (2014)  
Photo d'archives

Petite vie ordinaire, résultat extraordinaire. Tourné sur une période de 12 ans avec les mêmes acteurs, le remarquable et inusité Jeunesse pose un regard bienveillant sur le quotidien d’une famille américaine éclatée. 

Moonlight – l’histoire d’une vie   

  • (2016)  
Photo d'archives

Gagnant de l’Oscar du meilleur film en 2017 dans des circonstances pour le moins étranges (le prix avait été remis par erreur à La La Land), ce drame du réalisateur Barry Jenkins raconte avec une sensibilité remarquable l’apprentissage d’un Noir homosexuel dans un ghetto de Miami. 

L’arbre de la vie   

  • (2011)  
Photo d'archives

Palme d’or du Festival de Cannes, cette œuvre poétique et majestueuse du cinéaste américain Terrence Malick propose une expérience de cinéma unique, à la fois mystique et sensorielle. 

Esclave pendant 12 ans   

  • (2013)  
Photo d'archives

Rarement l’enfer de l’esclavage aura été filmé de façon aussi percutante et troublante que dans ce drame historique bouleversant de Steve McQueen qui a remporté l’Oscar du meilleur film en 2014. 

Amour   

  • (2012)  
Photo d'archives

La vieillesse et ses affres n’ont jamais été si bien racontées au grand écran. Palme d’or du Festival de Cannes, cette œuvre de Michael Haneke a permis à Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva de briller au crépuscule de leur carrière. 

La vie d’Adèle   

  • (2013)  
Photo d'archives

Le réalisateur Abdellatif Kechiche a été un tyran sur le plateau, mais le résultat est magnifique. Cette histoire d’amour entre deux jeunes femmes est l’une des plus authentiques et poignantes que le cinéma nous a donnée récemment. 

Incendies   

  • (2011)  
Photo d'archives

Drame familial puissant, dans lequel le cinéaste Denis Villeneuve prouve une parfaite maîtrise de son art, cette adaptation de la pièce du même titre de Wajdi Mouawad a été célébrée partout dans le monde, récoltant même une nomination pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.   

C.R.A.Z.Y.   

  • (2005)  
Photo d'archives

Ce drame bouleversant du réalisateur Jean-Marc Vallée, qui raconte le passage à l’âge adulte d’un jeune homosexuel montréalais dans les années 1970, a connu un immense succès public et critique en plus d’avoir lancé la carrière de l’acteur Marc-André Grondin. 

Les Invasions Barbares   

  • (2003)  
Photo d'archives

Cette suite réussie du Déclin de l’empire américain a collectionné les prix prestigieux : Oscar du meilleur film en langue étrangère de même que prix du scénario et prix d’interprétation à Cannes pour Marie-Josée Croze. 

Mommy  

  • (2014)  
Photo d'archives

Le film coup-de-poing qui a renversé Cannes (prix du jury) et valu à Xavier Dolan ses meilleurs résultats aux guichets, ici comme en France. Le trio Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément y est inoubliable. 

Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme   

  • (2007)  
Photo d'archives

Ce polar noir et cruel aux accents de western demeure à ce jour le chef-d’œuvre des frères Coen. Javier Bardem y compose un des méchants les plus terrifiants et mémorables qu’on ait pu voir au cinéma ces dernières années. 

Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain   

  • (2001)  
Photo d'archives

Oh, que nous sommes nombreux à être tombés sous le charme ! Cet amusant film de Jean-Pierre Jeunet à la beauté surannée nous a révélé le talent d’Audrey Tautou, parfaite dans le rôle d’une jeune femme introvertie à l’imaginaire fertile. 

Souvenirs de Brokeback Mountain   

  • (2005)  
Photo d'archives

Heath Ledger et Jake Gyllenhaal crèvent l’écran dans cette chronique d’une passion amoureuse hors du commun entre deux cowboys dans l’Amérique encore imprégnée d’homophobie des années 1960 et 1970. 

Nebraska   

  • (2013)  
Photo d'archives

Maître de la satire sociale (on lui doit notamment les comédies Monsieur Schmidt et À la dérive), le cinéaste américain Alexander Payne signe son film le plus touchant et abouti avec ce road-movie en noir et blanc dans lequel un vieillard et son fils revisitent les lieux de leur jeunesse. 

Traduction infidèle   

  • (2003)  
Photo d'archives

Deux âmes américaines en peine se retrouvent dans la tourbillonnante Tokyo. Devant la caméra de Sofia Coppola, la paire formée du vétéran Bill Murray et d’une Scarlett Johansson dans son premier rôle majeur fait des flammèches. 

Appelle-moi par ton nom   

  • (2017)  
Photo d'archives

Avec la romantique Italie pour décor, ce récit à fleur de peau de l’idylle entre un adolescent et un étudiant universitaire de passage a mis sur les rails la carrière du prometteur Timothée Chalamet. 

Le Commando des Bâtards   

  • (2009)  
Photo d'archives

Quand Quentin Tarantino décide de réécrire l’histoire, attention au fracas. Ici, c’est le Troisième Reich qui en prend pour son rhume dans cette épopée portée par des performances jubilatoires de Christoph Waltz et Brad Pitt.