/sports/hockey
Navigation

Justin Williams, un autre vieux fait la loi dans la LNH

Justin Williams, un autre vieux fait la loi dans la LNH
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas qu’Ilya Kovalchuk du Canadien de Montréal qui montre que les joueurs plus âgés sont capables de suivre le rythme des jeunes dans la Ligue nationale de hockey. 

Justin Williams des Hurricanes de la Caroline écarquille les yeux de plusieurs depuis son retour au jeu dimanche dernier après avoir pris une pause depuis la fin de la saison dernière. 

Le vétéran a inscrit deux buts dans la victoire de 4-1 des siens contre les Jets de Winnipeg, mardi soir, à sa deuxième rencontre depuis son retour. Il s’est vu décerner la première étoile du match au grand plaisir des partisans de Caroline qui ont scandé son nom. 

«C’est vraiment spécial, a-t-il dit après la rencontre au site internet de la LNH. C’est un endroit spécial pour jouer au hockey.» 

«Je me sens confortable et meilleur qu’à la dernière partie», a-t-il ajouté. 

À son premier match, l’ailier avait inscrit le but décisif en tir de barrage pour permettre aux «Canes» de battre les Islanders de New York. 

«C’est un bon joueur, a souligné son entraîneur-chef Rob Brind’Amour qui a joué avec Williams dans les années 2000 en Caroline. Il sait comment jouer. Je me fous de votre âge. Si vous savez comment jouer et où aller, c’est ce qu’il fait.» 

Williams a insufflé une belle dose d’énergie à son équipe qui entame sa pause du match des étoiles sur une série de deux victoires. Ces gains correspondent au retour de l’Ontarien. Les Hurricanes avaient perdu les trois parties précédentes. 

Rob Brind’Amour a déclaré que ces victoires étaient «immenses» pour la course aux séries qui est extrêmement serrée. 

«J’ai poussé ce groupe vraiment fort parce qu’on en avait besoin. C’est un bon moment pour seulement décompresser. Ils en ont besoin. Commencer la pause sur une note positive est important», a mentionné l’entraîneur-chef. 

Dans l’Est, Les Hurricanes occupent la première position des équipes repêchées, mais les Flyers de Philadelphie, qui sont pour le moment exclus des séries éliminatoires, ne trouvent qu’un point derrière.