/entertainment/shows
Navigation

Pearl Jam au Centre Vidéotron: la technologie SafeTix utilisée pour déjouer les revendeurs

Pearl Jam
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à sa technologie SafeTix qui sera utilisée pour la première fois au Canada lors de la tournée printanière de Pearl Jam, Ticketmaster est convaincu qu’aucun site de revente ne pourra mettre la main sur des billets en vue du concert du groupe américain au Centre Vidéotron, le 22 mars.

«Je suis certain à 100 % que la seule façon d’assister à un spectacle de Pearl Jam sera de présenter un billet SafeTix valide à l’entrée et Ticketmaster est la seule compagnie qui peut émettre un billet SafeTix», a déclaré le vice-président exécutif et chef de Ticketmaster Music, David Marcus, lors d’un entretien avec Le Journal, mercredi.

Lancée il y a six mois et utilisée depuis par les Black Keys, les Strokes, Madonna et Mumford and Sons, l’efficacité de la technologie SafeTix repose sur un système de rafraîchissement du code à barres toutes les quelques secondes.

Pour entrer au Centre Vidéotron, les acheteurs devront exhiber leurs billets mobiles avec un téléphone intelligent. Oubliez donc les billets imprimés et les captures d’écrans, de même que la vente par téléphone ou aux guichets du Centre Vidéotron.

Non transférables

En outre, les billets ne seront pas transférables, obligeant du fait l’acheteur des places à se présenter au spectacle en même temps que ses invités.

Seule façon d’échanger : à compter du 18 février, via la plateforme Ticket Exchange et au prix d’achat initial. Pas un cent de plus.

En septembre dernier, des fans des Black Keys n’avaient pu accéder à un concert parce qu’ils s’étaient procuré un billet non transférable. David Marcus assure que le même imbroglio ne se reproduira pas puisque le message a été diffusé sur toutes les plateformes inimaginables.

«C’est presque impossible que des fans achètent des billets sans savoir qu’ils ne sont pas transférables», affirme-t-il.

Ticketmaster prévoit, ou plutôt souhaite, que tous les artistes adoptent SafeTix. David Marcus s’attend cependant à ce que seule une minorité imite les Black Keys et Pearl Jam, et exige que ses billets ne soient pas transférables.

Madonna et Mumford and Sons avaient pour leur part permis le transfert des billets.

«Interdire le transfert a toutes sortes d’implications commerciales pour les artistes et je crois que ça s’applique seulement à une poignée d’entre eux», croit M. Marcus.


Les billets pour le concert de Pearl Jam feront l’objet d’une prévente, jeudi, avant la mise en vente régulière, vendredi, à 10 h. Un seul prix pour tout l’amphithéâtre, 155, 10 $.

Pearl Jam a fait paraître mercredi Dance of the Clairvoyants, premier extrait de son nouvel album Gigaton, attendu le 27 mars.