/news/green
Navigation

Centres de tri à Montréal: pas question de mettre plus d’argent, affirme Valérie Plante

Centres de tri à Montréal: pas question de mettre plus d’argent, affirme Valérie Plante
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a indiqué qu’il était exclu que la Ville injecte plus d’argent pour sauver ses deux centres de tri.   

«On a mis beaucoup d’argent, en 2018 et 2019, pour maintenir à flot [les centres de tri]. Mais là, ce n’est pas une option», a affirmé Mme Plante jeudi.   

En 2018, son administration avait accordé jusqu’à 29 millions $ à Rebuts solides canadiens pour éponger les pertes dues à la fermeture du marché chinois au papier mixte venu de l’extérieur.   

Depuis, la Ville a également inauguré un tout nouveau centre à Lachine qu’elle a payé 50 M$, lequel est opéré depuis novembre par Rebuts solides canadiens.   

Mercredi, La Presse rapportait que cette compagnie, qui gère également les centres de tri de Châteauguay et de Saguenay, menaçait de mettre la clé dans la porte. Une information que nous avons pu confirmer jeudi.   

Une réunion au sommet est prévue vendredi, avec notamment le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal pour empêcher cette fermeture.   

«On ne veut pas arrêter le recyclage et il est hors de question qu’on aille en enfouissement», a martelé Valérie Plante.