/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Meurtre dans un hôtel de Sainte-Foy: l'identité de la victime dévoilée

Coup d'oeil sur cet article

Âgée d’une vingtaine d’années, la victime du premier homicide commis sur le territoire de la Ville de Québec cette année, à l’hôtel Sépia mercredi soir, pourrait être une travailleuse du sexe, selon les hypothèses envisagées.  

• À lire aussi: Meurtre à Sainte-Foy: la victime était une travailleuse du sexe  

• À lire aussi: Meurtre à Sainte-Foy: accusé d’un autre meurtre 

• À lire aussi: Meurtre à Sainte-Foy: «c’était prévisible» 

Il s’agit de Marylène Lévesque, 22 ans, originaire de Saguenay.          

Marylène Lévesque
Photo Facebook
Marylène Lévesque

Le suspect, un homme de 51 ans, est connu des milieux policiers . Il comparaîtra cet après-midi au palais de justice de Québec.             

Photo Agence QMI, Marc Vallières

  

Durant la nuit et tôt jeudi matin, les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont passé au peigne fin la chambre d’hôtel et les environs.                 

Photo Agence QMI, Guy Martel
  • Geneviève Quinty, directrice du Projet Intervention Prostitution Québec, était à Franchement dit sur QUB Radio :

Deux maîtres-chiens ont mené de longues recherches à l’extérieur de l’hôtel du chemin Saint-Louis, en quête d’indices.             

Photo Diane Tremblay

Selon les autorités, l’homme de 51 ans, originaire de Québec, se serait présenté au poste de police de la centrale Victoria vers 23h35 mercredi soir pour confesser avoir mis fin à la vie de sa victime.             

Photo Facebook

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

«Il a rencontré des policiers pour déclarer son présumé crime. Au même moment, il a précisé l’endroit où se trouvait le corps de la victime. De notre côté, on a envoyé des policiers sur place, qui ont découvert le corps inanimé qui portait des traces de violence», a indiqué Sandra Dion, porte-parole du SPVQ.                          

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Sandra Dion à QUB radio:   

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

Le décès de la victime a été constaté sur les lieux. L’homme a été arrêté et placé en détention.               

Photo Agence QMI, Guy Martel

Des clients surpris  

«C’est triste pour la victime. C’est certain que c’est énervant. Ce matin, il y a beaucoup de policiers dans l’hôtel et beaucoup de choses qui se passent, mais la vie continue. On m’a assurée que c’était un coin tranquille. Donc, je reviens dormir ici ce soir [jeudi]», a confié Catherine Methot, de Montréal.             

Une cliente, Catherine Methot, de Montréal, a eu besoin d'être rassurée par la direction de l'hôtel.
Photo Diane Tremblay
Une cliente, Catherine Methot, de Montréal, a eu besoin d'être rassurée par la direction de l'hôtel.

  

Photo Agence QMI, Guy Martel

Un client dont la chambre était située tout près de celle où le corps de la victime a été découvert a dit n'avoir rien entendu.                   

Photo Agence QMI, Guy Martel

«J’étais à deux chambres de l’événement. Je suis revenu à ma chambre après le souper, vers 18h30. Apparemment, tout était déjà arrivé», a ajouté Denis Plante, de Valleyfield.                

Photo Agence QMI, Guy Martel

L’hôtel de 81 chambres était bondé mercredi soir. La direction de l’hôtel collabore à l’enquête.               

Photo Agence QMI, Guy Martel

«Notre énergie consiste à ramener le calme habituel dans notre hôtel. Les activités poursuivent leur cours normal. La clientèle a été très compréhensive, même les gens qui se sont fait déranger cette nuit. On les remercie beaucoup», a expliqué Chantal Nadeau, directrice générale et copropriétaire de l'établissement, qui n’a pas voulu faire d’autres commentaires.             

Les policiers sont restés sur place toute la nuit pour déterminer le fil des événements. On sait que le suspect doit comparaître au palais de justice de Québec aujourd'hui.
Photo Diane Tremblay
Les policiers sont restés sur place toute la nuit pour déterminer le fil des événements. On sait que le suspect doit comparaître au palais de justice de Québec aujourd'hui.

Les employés ont été rencontrés jeudi matin pour être rassurés.          

– Avec la collaboration de Jérémy Bernier