/sports/racing
Navigation

Vers une autre saison à temps plein ?

Alex Labbé de retour en série NASCAR XFinity

Alex Labbé
Photo courtoisie, Festidrag Développement Alex Labbé renouera avec l’anneau de vitesse de Daytona le mois prochain en série NASCAR XFinity.

Coup d'oeil sur cet article

Alex Labbé annoncera jeudi qu’il disputera au moins trois courses en série XFinity cette année au sein de l’écurie québécoise DGM.  

Le pilote de Saint-Albert, toujours à la recherche d’un financement pour participer à l’intégralité des 33 épreuves en 2020, est inscrit à la première étape de la saison, à Daytona le 15 février, à la veille de la Classique annuelle des 500 Milles en Coupe NASCAR.  

Son entente prévoit aussi des présences à Homestead, en Floride, le 21 mars et à Loudon, au New Hampshire, le 18 juillet.  

«Je suis très heureux de reprendre du service avec cette équipe qui me fait confiance depuis quelques années en NASCAR, a indiqué Labbé, en entrevue téléphonique au Journal. Je suis très reconnaissant envers cette organisation dirigée par Mario Gosselin.  

«Je tiens aussi à souligner la précieuse contribution du promoteur Martin d’Anjou, et de son programme de développement Festidrag, sans qui il me serait impossible de renouer avec cette série en 2020.»  

Âgé de 26 ans, Labbé s’est toujours bien comporté sur l’anneau de vitesse de Daytona. Il y a deux ans, une bête panne d’essence, survenue en prolongation, l’a privé d’une place parmi les cinq premiers à l’arrivée.  

Des discussions sérieuses  

«C’est la course la plus importante de l’année, poursuit-il. Un bon résultat peut certes dicter la suite des choses dans mon cas. Mon but, c’est de revenir à temps plein dans cette série comme en 2018.»  

Or, de la bouche même du propriétaire de l’équipe, que Le Journal a aussi contacté mercredi, il est très possible qu’une entente lui assurant un volant à temps plein, soit annoncée dès la semaine prochaine.  

 «Alex, c’est mon homme, a dit Gosselin. C’est un talent brut comme rarement le Québec en a produit. Si ce n’était pas une question de budget, il serait déjà engagé pour la saison au complet. Nous travaillons fort pour à cet égard et nous sommes très confiants de convaincre des commanditaires pour y parvenir.»  

À Daytona, Labbé en sera à son 47e départ dans l’antichambre de la Coupe NASCAR. Au circuit routier de Charlotte en septembre dernier, il avait inscrit son meilleur résultat à vie quand il a rallié l’arrivée au sixième rang.  

«Je devrais avoir une très bonne voiture à Daytona, a-t-il renchéri. Notre équipe pourra compter sur de nouveaux composants, dont des moteurs de plus récente génération, ce qui pourrait nous permettre de se rapprocher des meilleures écuries du plateau.»  

Lessard fébrile  

Un autre Québécois dont il faudra surveiller le parcours cette année est Raphaël Lessard, ce jeune espoir qui entreprendra, justement à Daytona, le 14 février cette fois, sa première saison à temps plein dans la série des Camionnettes, troisième division du NASCAR.  

Recruté par la réputée écurie Kyle Busch Motorsport (KBM), le pilote de 18 ans a quitté sa Beauce natale pour s’établir à Mooresville, en Caroline du Nord.  

«J’y suis installé depuis le 4 janvier, a dit Lessard. Dès les jours suivants, j’ai entrepris mon entraînement physique prescrit aux pilotes de TRD (Toyota Racing Development). J’en ai aussi profité pour faire quelques séances d’essais sur simulateur.»  

Lessard sera aux commandes de la camionnette Tundra numéro 4 en 2020. Il pourra compter sur l’expertise de son chef d’équipe, Mike Hillman junior.  

«Je suis à l’atelier de l’équipe à tous les jours, a-t-il conclu. C’est important pour moi de me familiariser avec tous les mécanos. Je commence à réaliser que c’est une étape importante dans ma carrière. Je mets toutes les chances de mon côté.  

«Vous ne savez pas comment j’ai hâte de rouler pour la première fois sur l’ovale mythique de Daytona. Je compte déjà mes dodos...»