/news/politics
Navigation

Montréal: mise à l’étude d’un projet de modernisation de l'urgence de l'Hôpital Fleury

STOCKQMI-SANTE
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Un projet de modernisation de l’urgence de l’Hôpital Fleury, dans le nord de Montréal, est à l’étude.  

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et la ministre responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau, ont indiqué vendredi que le gouvernement Legault donne le feu vert à la réalisation du dossier d’opportunité du projet.  

Une enveloppe de 1,5 million $ a été accordée afin de mener cette étape à bon port, laquelle consiste à évaluer le coût des travaux dans le cadre d’un projet immobilier d’une superficie de plus de 3000 mètres carrés.  

La gestion des travaux a été confiée à la Société québécoise des infrastructures (SQI) et le financement sera en majeure partie assumé par le ministère de la Santé et des Services sociaux. La Fondation Ahuntsic et Montréal-Nord doit contribuer avec une somme de 2 millions $.  

Selon Québec, l’urgence de l’Hôpital Fleury est vétuste et sa superficie de 1075 mètres carrés est trois fois moins importante que les besoins actuels.  

Le contrôle des infections y est de plus problématique et le garage des ambulances est jugé trop exigu.  

Les travaux à venir permettraient aussi d’ajouter de la lumière naturelle.  

L’Hôpital Fleury, qui est situé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, est affilié au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal.  

«Ce projet qui s'amorce démontre que notre gouvernement est à l'écoute des besoins de la population en matière de santé, tout particulièrement en ce qui concerne l'accès à la première ligne et aux services d'urgence», a dit la ministre Danielle McCann.  

«Une telle modernisation de l'urgence aura un impact positif et notable sur l'accessibilité et la qualité des soins et des services offerts à la communauté [métropolitaine], de la manière la mieux adaptée possible aux besoins croissants de la population de Montréal-Nord», a indiqué la ministre Chantal Rouleau.