/sports/ski
Navigation

Sensations fortes assurées

Ski acrobatique
Photo Martin Chevalier Le roi de la discipline de ski acrobatique, Mikaël Kingsbury, tentera encore d’en mettre plein la vue samedi.

Coup d'oeil sur cet article

MONT-TREMBLANT | Le Québécois Mikaël Kingsbury et la Française Perrine Laffont ont plusieurs points en commun.   

Ils sont les maîtres incontestés de la discipline des bosses en ski acrobatique, ils occupent le premier rang au classement de la coupe du monde et ils ont, tous les deux, cette ambition de défendre avec succès leur victoire acquise à Mont-Tremblant en 2019.

Les amateurs de sensations fortes ont de bonnes raisons de venir assister à cette compétition très relevée, la seule présentée en territoire québécois.

Et, contrairement à l’année dernière, où participants et spectateurs ont dû affronter une température extrême aux abords de la piste Flying Mile (versant sud de la montagne), la météo se montrera beaucoup plus clémente cette année, même si les quelques précipitations annoncées pourraient venir compliquer la tâche des skieurs en cours de journée.

Peu importe les conditions

« C’est une bonne chose, a dit Kingsbury, qu’il ne fasse pas aussi froid que l’an dernier, surtout pour les amateurs sur place. Pour nous toutefois, ça ne change pas grand-chose.

« Quand on s’installe au portillon de départ, on est concentrés sur notre descente et rien d’autre. Les mêmes conditions s’appliquent pour tout le monde. »

Après un début de matinée consacré aux derniers entraînements tôt samedi, l’épreuve de qualifications chez les femmes aura lieu à 9 h 20. Celle des hommes est prévue à 11 h 10. La finale des femmes s’amorcera à 13 h 30, suivie du dernier parcours des hommes.

Le tout se terminera vers 15 h 30 à la Place Saint-Bernard avec la présentation des médaillés.