/investigations
Navigation

Plante montre la porte à Sue Montgomery

Une deuxième mairesse d’arrondissement exclue du parti de Valérie Plante, Projet Montréal

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Montréal et chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a exclu de son parti l’élue Sue Montgomery, qui refuse de se débarrasser de sa directrice de cabinet, soupçonnée de harcèlement.  

• À lire aussi: Harcèlement au cabinet de la mairesse Sue Montgomery  

• À lire aussi: Le bureau de Sue Montgomery sous enquête  

Comme le révélait jeudi notre Bureau d’enquête, la directrice de cabinet de la mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce a été visée dans un rapport du contrôleur général de la Ville de Montréal. L’enquête interne a démontré qu’Annalisa Harris, en poste depuis juin dernier, avait fait du harcèlement psychologique envers deux employés. Or, la mairesse de Côte-des-Neiges, Sue Montgomery, refuse de renvoyer Mme Harris et affirmait jeudi avoir « pleinement confiance » en elle.    

« Malgré les nombreuses interventions de mon cabinet et de moi-même visant à demander à Mme Montgomery d’accepter d’appliquer les recommandations du contrôleur général, force est d’admettre qu’elle a choisi de refuser de s’y conformer. Cette situation a mené à son retrait du caucus de Projet Montréal », a indiqué Valérie Plante dans un communiqué.   

Après l’annonce de son exclusion, Sue Montgomery s’est dite « déçue ».    

« On m’a demandé de renvoyer quelqu’un sans avoir vu les preuves. Je serais la dernière personne à tolérer le harcèlement », a indiqué Sue Montgomery sur les réseaux sociaux.   

Deuxième exclue   

Mme Montgomery est la deuxième élue à être exclue du caucus de Projet Montréal, depuis l’arrivée au pouvoir de Valérie Plante, en 2017.    

En 2018, la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Giuliana Fumagalli, avait elle aussi été remerciée, après avoir été visée par un rapport du contrôleur général.