/sports/ski
Navigation

Toutes contre... «Pepette»

Ski acrobatique
Photo Martin Chevalier La Française et favorite de la compétition, Perrine Laffont, s’est entraînée avec rigueur, vendredi à Mont-Tremblant, en prévision de la Coupe du monde des bosses qui sera disputée samedi.

Coup d'oeil sur cet article

MONT-TREMBLANT | Si Mikaël Kingsbury a acquis cette réputation du roi des bosses en ski acrobatique, le rôle de reine est clairement assumé par Perrine Laffont.

La Française, âgée de 21 ans à peine, tentera samedi de défendre sa victoire acquise à pareille date l’an dernier à Mont-Tremblant, quand elle a devancé en finale l’Australienne Jakara Anthony et la Québécoise Justine Dufour-Lapointe.

Celle que l’on appelle affectueusement « Pepette » est, à l’instar de Kingsbury, au sommet de son art.

Elle fait figure de grande favorite pour remporter les honneurs lors de l’escale de Tremblant. 

Au classement cumulatif de la spécialité, elle est confortablement installée en tête avec trois victoires en trois départs, cette saison, soit un succès à Ruka, en Finlande, et deux autres gains (individuel et parallèle) à Thaiwoo, en Chine.

Ce dernier site a été choisi pour les épreuves de bosses qui seront présentées à l’occasion des Jeux olympiques de Pékin en 2022.

À Tremblant, Laffont tentera de porter à 15 son nombre de podiums consécutifs en coupe du monde.

Une histoire de famille

Initiée à son sport dès l’âge de trois ans par son père, qui a été son tout premier entraîneur, Laffont a su gravir les échelons à un rythme aussi effréné qu’une descente en skis. Elle fait ses débuts en coupe du monde en 2013.

Puis, à 15 ans, elle participe à ses premiers Jeux olympiques, où elle se classe au 14e rang. Cette épreuve, disputée à Sotchi, en Russie, est marquée par le doublé historique des sœurs Justine (or) et Chloé (argent) Dufour-Lapointe en 2014.

Quatre ans plus tard, elle ravit le titre olympique à la Québécoise aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud. Depuis cet exploit, elle est pratiquement invincible.