/misc
Navigation

Des dorés à profusion

campeau
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un des sites les plus reconnus pour la pêche aux percidés est sans contredit le réservoir Gouin. 

La famille Contant de Laval est très réputée dans le domaine des motoneiges et des VTT depuis fort longtemps. Un des fondateurs, Clément, est un pêcheur et un chasseur assidu depuis sa tendre enfance.  

Un peu d’histoire 

À l’âge de 22 ans, ce passionné obtenait sa licence de pilote d’hydravion. Dès qu’il le pouvait, il s’envolait pour découvrir les richesses du Grand Nord. Un des endroits qu’il préférait fréquenter était le réservoir Gouin. Si bien, qu’en 1979, il y a érigé la pourvoirie du réservoir Gouin. Les chemins qu’il avait défrichés donnaient accès à une dizaine de roulottes.  

L’entreprise familiale principale était tellement florissante à l’époque qu’il a dû vendre ce site enchanteur, à contrecœur, quelques années plus tard.    

Ayant conservé une résidence personnelle à proximité, il savait ce qui se déroulait à son ancien établissement. En 1997, toutes les roulottes passèrent au feu et des chalets en bois ronds y furent bâtis. 

Père en fils 

En 2016, l’endroit qui a changé de nom pour Pourvoirie Escapade est mis en vente. Voulant continuer l’œuvre de Clément, ses fils rachètent cette auberge de la forêt et relancent les opérations. Ils sont de bons gestionnaires. Simon est pilote d’hélicoptère et d’avion et Vincent, opérateur de machinerie lourde et mécanicien, peut s’occuper des voies d’accès terrestres et de la piste d’atterrissage de 1000 mètres. 

Parlons pêche 

Le Gouin est un immense réservoir créé suite aux travaux hydroélectriques de 1918. Un gigantesque territoire de 1300 km² regroupant plusieurs lacs et bassins fut alors inondé afin de former un nouveau plan d’eau affichant un périmètre de 6 000 km. Il est si vaste, qu’il s’étend des latitudes 48 à 49 au nord et des longitudes 74 à 76 à l’ouest. 

Le doré est l’espèce vedette. On retrouve ces percidés en très grand nombre à proximité des fosses, des dénivellations, des îlots sous-marins, des plateaux, etc. Bref, comme partout ailleurs, toutes les structures brisant la monotonie de l’architecture des bas-fonds attirent cette espèce. On les pêche surtout à la traîne au printemps avec des poissons-nageurs à proximité des premiers escarpements. Puis, lorsque l’eau se réchauffe, c’est la dandinette qui devient super efficace. « En ajoutant un peu de viande, c’est-à-dire une sangsue ou un ver de terre, on obtient de meilleurs résultats », précisait Simon Contant.   

Les poissons de 2,5 kg et plus sont monnaie courante et doivent être graciés sur-le-champ afin d’assurer la pérennité de ces géniteurs. La maman des proprios y a intercepté un monstre de 14 livres (6,35 kg) il y a quelques années. 

Comme à bien des endroits, la pêche aux poissons aux gros yeux est fameuse à la brunante et à l’aurore. Il y a toutefois plusieurs spots performants même en plein jour. 

Grandes dents 

Le brochet est présent dans de nombreuses baies ainsi que le long des battures. Les cuillères ondulantes et les devons constituent un arsenal de choix pour le faire réagir. Bien qu’on croise souvent le fer avec des «fouettes», comme on les appelle communément, il n’est pas rare de combattre des requins d’eau douce franchissant la barre des 7 kg et plus. Clément se souvient d’un combat mémorable avec un trophée de 14 kilos qui a fait fléchir sa perche à tout rompre.  

La limite permise de prises est de 10 carnassiers par détenteur de permis contre six dans la majorité des plans d’eau. 

Support appréciable 

L’aire faunique communautaire du Gouin, créée il y a deux décennies, a très certainement aidé à relever les populations et à maintenir une bonne qualité de pêche. Contrairement aux autres sites où on ne peut conserver que six dorés, au réservoir, il est permis d’en garder huit, mesurant entre 32 et 47 cm, pour consommation. Afin de supporter leurs efforts constants, tous les adeptes doivent se procurer sur place une autorisation de pêche au montant de 8 $ par jour, de 44 $ par semaine ou de 64,50 $ pour la saison complète en prévente.  

La période de pêche se déroule de la mi-mai à la mi-septembre. Il est également possible de tenter sa chance l’hiver, sous la glace, du 1er février au 31 mars. 

Pistes et repères  

Nom : Pourvoirie Escapade inc. 

Où : Dans le secteur Brochu du réservoir Gouin, à 75 km de Parent ou à 225 km de La Tuque. 

Zone : 14 

Directions : De Parent, empruntez la route forestière 450 pendant une heure jusqu’à destination. La clientèle peut s’y rendre aussi bien en VTT, à motoneige, en avion sur roues ou sur flottes. 

Habitations : L’auberge principale peut accueillir 14 convives avec toutes les facilités d’une maison. Il y a un bar, une cuisine, une salle à manger et un salon. Quatre autres chalets tout équipés, à proximité, peuvent héberger de 2 à 8 personnes. Si vous préférez vous isoler, il y a un chalet pour 14 personnes situé à 20 km de distance sur l’eau. 

Cote de la FPQ : Quatre étoiles. 

Capacité totale : 46 personnes. 

Forfaits : Européen, américain sur demande avec possibilité d’un service de traiteur et corporatif qui permet de pêcher 90 minutes après votre envolée. L’essence des embarcations est incluse dans le prix de tous les forfaits. 

Commodités : Quais, électricité produite par génératrice et batteries, WiFi et Internet haute vitesse, piste d’avion et hélisurface, vente d’essence, de carburant d’aviation, de vers et de sangsues. 

Espèces : Doré, brochet. 

Activités : Chasse au petit gibier, à l’ours et à l’orignal, plage et baignade, sentiers pédestres et de Quad, balade en ponton, cinéma maison à l’auberge, etc.  

Unicité : Flotte de chaloupes neuves munies de 25 hp avec démarreur électrique, sonar et GPS doté de la carte numérique du Gouin pour vous aider à vous y retrouver et à localiser les bons sites de pêche. 

Infos : 514 316-4452 ou pourvoirieescapade.com


Je vous invite à me suivre sur Facebook .