/sports/hockey
Navigation

Le plan machiavélique d’Ovechkin

Le capitaine des Capitals Alex Ovechkin
Photo d'archives, AFP Le capitaine des Capitals Alex Ovechkin

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il ne sera pas avec ses coéquipiers lundi soir, lors de l’affrontement entre les Capitals de Washington et le Canadien de Montréal, Alex Ovechkin a tout de même l’intention de nuire à la formation de la Belle Province. 

En effet, le capitaine des «Caps» va tenter de neutraliser le meilleur buteur du Tricolore depuis le 6 janvier dernier, un certain Ilya Kovalchuk. 

«Je vais peut-être l’amener au bar ce soir [dimanche] et il sera mauvais demain [lundi]», a exprimé Ovechkin après l’entraînement des siens au Centre Bell. 

S’il y avait évidemment un objectif comique derrière cette déclaration, le franc-tireur russe s’est toutefois réjoui des récents succès de son compatriote et ami depuis son association avec le CH. 

«Nous avons une excellente relation, a dit «Ovie». Je suis heureux pour lui, car dans les dernières années, il n’était pas lui-même et présentement, il joue très bien. Je sais quel type de joueur il peut être et qu’il a besoin d’être en confiance. L’entraîneur ici lui fait confiance et ça rapporte.» 

Triste de rater ce rendez-vous 

Ce n’est pas par choix ou en raison d’une blessure qu’Ovechkin sera dans les estrades pour l’affrontement dans la métropole québécoise. La super-vedette est suspendue pour une rencontre, et ce, en raison de son désistement lors du Match des étoiles. 

C’est donc une deuxième saison consécutive ou le «Tsar» se retrouve dans cette situation, lui qui avait pris la même décision en 2018-2019. On sent cependant que le patineur de 34 ans trouve cela moins drôle cette année, car il adore évoluer devant le public montréalais. 

«J’adore jouer contre Montréal et spécialement dans cet amphithéâtre. Les partisans, l’atmosphère et les médias, c’est vraiment un endroit de hockey. Dès mes premiers moments dans la ligue, j’ai aimé l’expérience de jouer contre le Canadien.» 

Statistiquement, Ovechkin a de bonnes raisons d’aimer jouer contre le Bleu-Blanc-Rouge, lui qui a amassé 45 points en 49 rencontres face à l’équipe du Québec. Il a d’ailleurs obtenu 28 de ces points au Centre Bell. 

Sous le choc 

S’il était bien heureux de retrouver ses coéquipiers et la ville de Montréal, «Ovie» avait cependant le cœur gros après avoir complété son entraînement, et ce, en raison du décès de Kobe Bryant qui venait tout juste d’être annoncé. 

«Je l’ai appris juste avant l’entraînement et ce n’était pas sûr à 100%, alors j’espérais que ce n’était pas vrai. Tu ne veux jamais entendre ce type d’histoire», a dit celui qui a côtoyé l’ancienne gloire des Lakers de Los Angeles à quelques reprises. 

«Il a toujours été si gentil avec moi, c’est difficile, a poursuivi Ovechkin. C’était une légende du monde du basketball et même de tous les sports confondus. Je ne peux toujours pas le croire.»