/opinion/columnists
Navigation

Votre enfance

Dans l’album photo de mon enfance
Photo courtoisie Dans l’album photo de mon enfance

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, j’ai évoqué avec nostalgie mon enfance.

Cette époque bénie avant les parents hélicoptères, le papier bulle, la police de la pensée et les médias sociaux, où on nous foutait la paix et nous laissait tranquilles.

AVEC PAS DE CASQUE

Vous avez été nombreux à m’écrire pour me faire part de vos souvenirs.

Les courses de boîtes à savon qu’on terminait les genoux en sang, les Mister Freeze, les bicycles siège banane avec pas de casque, le patin à -20...

Les pétards, les partys de Noël où on vidait les fonds de bouteilles de bière, les bottes dans le bain...

Les enfants qui dormaient sur les manteaux de fourrure de leurs matantes, les 24 heures du 10 avec les films de monstres italiens...

Et les enterrements de vie de garçon avec les gars attachés dans la boîte d’un camion... (Ça, ça me faisait peur, par contre.)

Je vous ai lus les yeux pleins d’eau.

Comme m’a écrit Mireille : « Nous étions libres, mais avec un bon encadrement ».

Et Hélène : « Tout était plus simple, dans ce temps-là ».

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LA BELLE ÉPOQUE

Vous allez me dire que tous les gens d’un certain âge depuis le début de l’humanité ont dit ça, même les hommes préhistoriques.

« Me semble qu’avant, tout était plus simple. T’en souviens-tu quand on faisait du feu en frottant deux roches ensemble pendant deux heures ? C’était le bon temps ! »

Et je suis sûr que les plus jeunes ont lu ma chronique en se disant : « OK boomer ! »

Comme si se rappeler son enfance était un crime.

Et vous, vous n’êtes pas nostalgiques, d’abord ? Vous n’arrêtez pas de parler de Passe-Partout, avec un trémolo dans la voix !

Oui, vous avez raison, passé un certain âge, tous les gens disent qu’avant, c’était plus simple, moins compliqué, plus le fun !

Mais savez-vous quoi ?

C’est vrai !

Aujourd’hui, plus moyen de raconter une blague sans se faire faire la leçon par une horde de culs bénis qui crient au racisme, au sexisme, à l’homophobie.

Ces curés autoproclamés qui passent leur temps à sermonner tout le monde et sa sœur ont le sens de l’humour d’une patère.

LE KOOL-AID

Tenez, la semaine dernière, j’ai publié une blague sur ma page Facebook.

Une photo du film Titanic où l’on voit le capitaine dire à un homme : « Vous ne pouvez pas monter à bord du canot de sauvetage, monsieur, car on fait passer les femmes et les enfants d’abord !