/finance/news
Navigation

Faut-il vendre sa maison avant d’en acheter une autre?

Polygone - Fond Blanc - A Vendre
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes déjà propriétaire, l’achat d’une nouvelle propriété entraînera inévitablement la question suivante : dois-je vendre avant d’acheter, ou l’inverse ? 

La réponse à cette question dépend d’abord de votre situation financière.  

Deux scénarios sont possibles : dans le premier, vous avez besoin des liquidités de votre maison pour faire votre prochaine mise de fonds. Dans l’autre scénario, vous disposez déjà de ces liquidités. 

Scénario 1 : vous avez besoin des liquidités 

Avant même de magasiner votre prochaine demeure, calculez le montant d’équité que vous obtiendrez à la vente de votre propriété. L’équité se calcule en soustrayant l’hypothèque qu’il vous reste à payer de la valeur marchande de votre demeure.  

Une fois votre propriété vendue, c’est cette précieuse équité qui vous permettra d’acquérir votre nouvelle propriété. Vous pourriez alors synchroniser la vente de votre maison avec l’acquisition de votre nouvelle. Mais ce n’est pas toujours possible.  

Dans un tel cas, la banque peut vous offrir un financement relais, c’est-à-dire financer votre nouvelle mise de fonds en mettant en garantie l’équité de votre ancienne maison. Il faudra ensuite rembourser ce prêt à la vente de votre première maison. Toutefois, les taux d’intérêt seront un peu plus élevés que dans le cas d’une hypothèque traditionnelle.  

Si la banque ne consent pas à vous accorder ce type de prêt, vous pouvez envisager la même procédure avec un prêteur privé.  

Scénario 2 : vous avez déjà les liquidités 

Vous n’avez pas besoin de vendre votre actuelle demeure pour faire une mise de fonds ? Dans ce cas, vous pourriez décider de la conserver, surtout si sa valeur est susceptible de s’accroître. Mieux encore, vous pourriez la louer, ce qui aiderait à payer votre hypothèque.  

Mais pour que cela vaille la peine, il faut d’une part que cela soit rentable, et d’une autre que vos finances soient assez solides pour payer deux hypothèques et entretenir deux propriétés. Aurez-vous les moyens de refaire deux toitures en même temps ? Il faut prévoir.  

Marché vendeur ou acheteur ? 

Finalement, il ne faut pas perdre de vue que les conditions entourant la vente de votre propriété seront fortement influencées par le marché immobilier.  

Le marché est-il à la faveur des acheteurs ou des vendeurs ? Dans un marché à la faveur des acheteurs, vous avez tout intérêt à rendre votre offre d’achat conditionnelle à la vente de votre maison, dans un certain délai. Mais si le marché est à la faveur des vendeurs, cette condition pourrait vous nuire, au profit des autres acheteurs potentiels qui feront des offres sans condition.   

  • Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.  

Conseils  

  • Si vous devez vendre rapidement et que vous craignez de ne pas trouver d’acheteur, affichez votre maison à un prix légèrement inférieur à sa valeur marchande.  
  • Il sera moins stressant de vendre votre première maison en connaissant la date de votre déménagement. Vous pouvez négocier cette condition avec le vendeur avant de passer chez le notaire.