/world/pacificasia
Navigation

Virus chinois: l’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo chute de 2,03%

Coup d'oeil sur cet article

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a dévissé de plus de 2%, lundi, à la clôture, victime de craintes liées à la propagation de l’épidémie virale qui sévit en Chine et qui a déjà atteint plusieurs autres pays, dont le Japon. 

À l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a lâché pas moins de 483,67 points (-2,03%), à 23.343,51 points, et l’indice élargi Topix a cédé 1,61% à 1.702,57 points. 

Les actions des compagnies aériennes, agences de voyages et fabricants de cosmétiques prisés des Chinois ont sévèrement chuté. 

Les restrictions de circulation s’étendent en Chine dans l’espoir d’enrayer cette épidémie de pneumonie virale, alors que plusieurs pays, dont le Japon, préparent l’évacuation de leurs ressortissants de la zone en quarantaine. 

Ces inquiétudes ont aussi des effets sur les taux de change: le yen, valeur refuge, a tendance à grimper face aux autres principales devises, ce qui incite davantage les investisseurs à se défaire d’actions de groupes exportateurs japonais.