/news
Navigation

Un troisième cas probable de coronavirus au Canada

Coup d'oeil sur cet article

La direction de la santé publique de la Colombie-Britannique a annoncé, mardi, avoir découvert un cas probable du nouveau coronavirus dans la province de l'Ouest, portant à trois le nombre de cas probables ou confirmés au pays. 

• À lire aussi: Pour éviter le coronavirus, un conseil simple et gratuit  

La médecin en chef de la province, Dre Bonnie Henry, a annoncé en conférence de presse que l'homme dans la quarantaine de la région de Vancouver a été testé positif au virus 2019-nCoV lundi soir. L'homme «se porte bien et est présentement chez lui, en isolation», a-t-elle précisé. 

Ce cas est considéré comme seulement «probable» par le moment, car il doit être confirmé officiellement à l'aide d'une analyse menée au laboratoire national de microbiologie de Winnipeg, ce qui pourrait prendre quelques jours. Les autorités sanitaires britanno-colombiennes sont toutefois convaincues que les résultats confirmeront leur première analyse, menée en analysant le code génétique du virus affectant le patient, qui correspond à celui du 2019-nCoV. 

Selon les autorités, l'homme est arrivé chez lui la semaine dernière en provenance de la Chine. Ce n'est toutefois que 24 heures après son retour à la maison qu'il a commencé à éprouver des symptômes analogues à ceux causés par le virus. 

Le patient «voyage régulièrement en Chine pour son travail et s'est rendu dans la ville de Wuhan lors de son plus récent voyage», a souligné la médecin en chef. 

Les risques de transmission de la maladie liés à cet homme demeurent limités. «Il n'est pas sorti de chez lui parce qu'il était préoccupé. Quand il a développé ses symptômes, il a appelé et s'est rendu à une clinique pour être évalué», a raconté la Dre Henry. 

«Puisqu'il ne présentait pas de symptômes, il n'y a pas de risque pour les gens qui ont été en contact avec lui», a-t-elle ajouté. 

À ce jour, un seul cas de coronavirus, celui d'un quinquagénaire torontois qui a voyagé dans la région de Wuhan – l'épicentre de l'épidémie en Chine – a été confirmé officiellement. Sa conjointe a probablement été infectée elle aussi par le virus, un diagnostic qui doit encore être confirmé officiellement, avaient indiqué l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et le ministère de la Santé de l'Ontario lundi. 

L’ASPC avait aussi annoncé lundi que le laboratoire de microbiologie a entre ses mains 25 échantillons suspects provenant d'un peu partout au pays. La médecin en chef du Canada, Dre Theresa Tam, avait d'ailleurs soutenu qu'elle s'attendait à voir d'autres cas apparaître au pays prochainement. 

De son côté, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec avait indiqué lundi qu'elle enquête sur trois cas suspects de coronavirus, tandis que cinq ont été rejetés la semaine dernière. Aucun cas probable ou confirmé n'a été détecté dans la Belle Province à ce jour.