/sports/baseball
Navigation

Les Rays menacent de bloquer le développement du Tropicana Field

Coup d'oeil sur cet article

Les représentants des Rays de Tampa Bay ont fait savoir aux membres du conseil de ville de St. Petersburg qu’ils n’hésiteraient pas à bloquer le développement des 86 acres de terrain du Tropicana Field pendant la durée de leur bail, soit jusqu’en 2027.

Le président des Rays Brian Auld aurait brièvement rencontré les élus municipaux mardi et mercredi pour leur transmettre la position de son organisation, a rapporté le «Tampa Bay Times».

Rappelons que le maire Rick Kriseman a refusé aux Rays de poursuivre l’étude du concept de villes sœurs avec Montréal. Selon ce plan proposé en juin dernier par le propriétaire des Rays Stu Sternberg, la moitié des matchs à domicile de l’équipe auraient été présentés dans la métropole québécoise à partir de 2024.

La relation entre les Rays et les représentants de la Ville de St. Petersburg, qui n’ont jamais appuyé ce plan, n’a fait que se dégrader par la suite.

Le contrat liant la Ville et les Rays stipule que le Tropicana Field est le seul endroit où l’équipe pourra présenter ses matchs à domicile jusqu’en 2027. L’entente empêche même l’organisation du baseball majeur à négocier pour jouer ailleurs pendant la durée de son bail.