/news/consumer
Navigation

Coronavirus: l’OPC pourrait rembourser les voyages annulés

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Les voyageurs touchés par l’imposition de restrictions de voyage pour cause de propagation de l’épidémie du coronavirus pourraient se faire rembourser auprès de leur fournisseur, a indiqué par communiqué, jeudi, l’Office de la protection du consommateur (OPC).  

• À lire aussi: L’OMS juge contre-productif de fermer les frontières 

• À lire aussi: Coronavirus: Rome décrète l’état d’urgence, 2 premiers cas en Russie  

«Les voyageurs qui ont acheté leur billet d'avion ou d'autres services touristiques d'un agent de voyages titulaire d'un permis du Québec pourraient bénéficier de la protection du Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV)», a précisé l’Office.     

Ce fonds, administré par l'OPC, pourrait rembourser les services touristiques qui ont été payés, mais qui ne seront pas utilisés en raison de l’avertissement du gouvernement canadien d’éviter tout voyage en Chine à cause de l’épidémie du coronavirus.        

«Le FICAV pourrait également indemniser un client contraint de prolonger son séjour en Chine en raison d'une interdiction de voyager imposée par les autorités chinoises», a ajouté l’OPC.        

En revanche, la loi ne permet pas à un voyageur d’exiger le remboursement de son voyage qu’il décide d’annuler simplement par crainte de contagion du coronavirus, a averti l’Office.        

Le Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages est une protection financière gratuite dont les voyageurs bénéficient automatiquement lorsqu'ils font affaire avec une agence de voyages titulaire d'un permis de l'OPC.        

Le gouvernement fédéral a déconseillé tout voyage en Chine depuis l’apparition de l’épidémie du coronavirus.