/news/consumer
Navigation

La folie Laurent Duvernay-Tardif s’empare du Québec

Difficile de trouver des vêtements au nom du numéro 76 des Chiefs de Kansas City

François Vallerand, de la boutique Logo Sport dans le Vieux-Québec, présente les quelques t-shirts de Laurent Duvernay-Tardif qu’il lui reste en stock, à quelques jours de la finale de la NFL.
Photo Jean-Francois Desgagnes François Vallerand, de la boutique Logo Sport dans le Vieux-Québec, présente les quelques t-shirts de Laurent Duvernay-Tardif qu’il lui reste en stock, à quelques jours de la finale de la NFL.

Coup d'oeil sur cet article

La frénésie entourant la participation de Laurent Duvernay-Tardif au Super Bowl dimanche est telle que bien des boutiques du Québec ont déjà pratiquement épuisé leur stock de vêtements aux couleurs du joueur de football de Mont-Saint-Hilaire.

  • Écoutez ci-dessous le balado de La Zone payante et les prédictions des animateurs en vue du Super Bowl!

« Ces temps-ci, on vend plus de [vêtements au nom de] Duvernay-Tardif que de Carey Price [du Canadien] », a lancé vendredi François Vallerand, un des responsables de la boutique Logo Sport, dans le Vieux-Québec.Selon lui, l’engouement n’est aucunement comparable à celui des derniers Super Bowl auxquels ne participaient pas de Québécois.   

Laurent Duvernay-Tardif
Photo d'archives, Jocelyn Malette
Laurent Duvernay-Tardif

Le Journal a contacté vendredi une quinzaine de magasins un peu partout au Québec. Tant du côté des petits commerces que des grandes surfaces, les objets au nom du garde des Chiefs de Kansas City se font rares.  

Impossible de mettre la main sur une réplique de chandail de match. Ici et là, il reste quelques t-shirts et casquettes, mais ils s’envolent comme des petits pains chauds.  

« De tout ce qu’on avait, il nous reste une vingtaine de t-shirts. On devrait tous les vendre d’ici dimanche », a poursuivi M. Vallerand.  

La finale de la NFL est considérée comme l’un des plus importants événements sportifs de la planète. L’an dernier, le match a été regardé par plus de 103 millions de téléspectateurs uniquement aux États-Unis.  

Beaucoup de demandes  

« Depuis ce matin [vendredi], le téléphone n’arrête pas. Les gens cherchent des objets à son nom », a raconté Hugo Regimbald, gérant de la boutique Lids de Rosemère, sur la Rive-Nord.  

« Le stock se fait rare. J’ai tout vendu mes jerseys [répliques de chandail de match]. Il a fallu recommander des t-shirts, et là, il ne m’en reste qu’une vingtaine », a enchaîné M. Regimbald.  

Ce dernier explique qu’il n’y a pas si longtemps, il ne vendait pas vraiment de t-shirts ou autres produits au nom de Duvernay-Tardif et des Chiefs.  

Oubliez Internet  

Souvent un repère pour les partisans, l’internet n’est pas la solution pour trouver un chandail avec le numéro 76 et le nom du joueur québécois de ligne offensive. À moins de commander directement sur le site web de l’équipe et de se faire livrer le produit aux États-Unis.  

Il n’y a rien sur Amazon ni sur Kijiji ou LesPac.  

Du côté de la boutique en ligne américaine de la NFL, l’inventaire de répliques de chandails de match est épuisé.  

Sur la page canadienne, les produits au nom de Duvernay-Tardif sont tout simplement inexistants.   

Impossible aussi d’acheter un chandail vierge et d’y ajouter le numéro 76 et le nom, car celui-ci est trop long.  

« Il faut vraiment passer par les boutiques. Il y a une production spéciale de produits Laurent Duvernay-Tardif par Nike pour le Canada », a expliqué François Vallerand.