/news/health
Navigation

Le radon continue de préoccuper à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Santé Canada lance une nouvelle offensive contre le radon, un gaz radioactif qui s'infiltre dans les maisons. Ce gaz est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs et représente un véritable problème à Sherbrooke.  

Parmi toutes les grandes villes du Québec, c'est à Sherbrooke que la concentration de radon est la plus élevée. Dans l'air, ce gaz est inoffensif, mais lorsqu'il se retrouve en trop grande quantité (au-delà de 200 becquerels par mètre cube) dans un espace clos, il devient dangereux.     

C'est pour cette raison que Santé Canada a procédé à l'envoi massif d'un dépliant d’information intitulé «Le gaz radon est dans votre maison», lequel invite les propriétaires à en tester le taux dans leur domicile.     

Pour les fumeurs qui sont exposés à une trop grande quantité de radon, les risques de développer un cancer du poumon passent d'une chance sur dix à une chance sur trois. Pour les non-fumeurs, le risque est d'une fois sur vingt.     

«La seule façon de savoir si le taux de radon est dangereux ou non dans votre maison, c'est d'effectuer un test», a indiqué le spécialiste de Santé Canada Mathieu Brossard.     

Des appareils pour effectuer la mesure, appelés dosimètres, sont disponibles chez CAA-Québec ou sur le site de l'Association pulmonaire du Québec au coût d'environ 45$. Un dosimètre doit être installé dans le sous-sol pendant trois mois, après quoi il faut le poster à l'adresse de retour, où un laboratoire analysera l'échantillon.     

Si le test est positif, Santé Canada recommande ces trois mesures pour réduire la quantité de radon dans votre maison:     

- Aérer le faux plancher du sous-sol à l'aide d'une petite pompe permettant d'expulser le radon sous la dalle de béton vers l'extérieur avant qu'il ne pénètre dans la maison (technique couramment reconnue comme «dépressurisation sous la dalle» et généralement effectuée par un entrepreneur);     

- Augmenter la ventilation mécanique à l'aide d'un ventilateur-récupérateur de chaleur pour permettre un renouvellement de l'air;     

- Sceller les fissures et les ouvertures dans les murs de fondation et les planchers ainsi qu'autour des canalisations et des tuyaux d'évacuation.