/lifestyle/books
Navigation

L’écrivaine américaine Mary Higgins Clark n’est plus

Mary Higgins Clark
Photo Bernard Vidal Mary Higgins Clark

Coup d'oeil sur cet article

L’écrivaine américaine à succès Mary Higgins Clark est morte, vendredi, à l’âge de 92 ans.  

La nouvelle a été annoncée en soirée par son éditeur, Simon & Schuster.   

«C'est avec une profonde tristesse que nous disons au revoir à la "Reine du suspense" Mary Higgins Clark, a écrit l’éditeur sur son compte Twitter. Elle est décédée paisiblement ce soir, [...] entourée de sa famille et de ses amis.»   

Sur le site maryhigginsclark.com, la présidente et chef de la direction de Simon & Schuster, Carolyn K. Reidy, a précisé qu’elle a rendu l’âme en raison de complications dues à son âge avancé.   

«Il est impossible de surestimer l’importance de la contribution de Mary à notre succès et son rôle dans l’histoire moderne de Simon & Schuster, a souligné Mme Reidy. À partir de 1975 avec la publication de Where Are The Children, [La maison du guet, en français], chacun de ses 56 livres a été un best-seller. Aux États-Unis, plus de 100 millions d'exemplaires de ses livres sont imprimés; ils sont des best-sellers internationaux et ont été traduits dans toutes les langues principales et dans beaucoup d’autres moins connues.»   

Mary Higgins Clark est née à New York au sein d’une famille d’origine irlandaise. Sa vie a notamment été marquée par la perte de son père alors qu’elle n’avait que 10 ans, ainsi que par celle de son premier mari, Warren Clark, au début des années 1960. Son deuxième mari, John Conheeney, est décédé en 2018 à l'âge de 89 ans. 

Elle avait publié une première nouvelle en 1956 et lancé son premier roman à la fin des années 1960, Mount Vernon Love Story (Le Roman de George et Martha, en français). Elle a écrit pratiquement jusqu’à la fin de sa vie, ayant publié Kiss the Girls and Make Them Cry l’an dernier.