/sports/football/alouettes
Navigation

Alouettes: Posey et Campbell libérés

DeVier Posey
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin DeVier Posey

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, Danny Maciocia a mentionné à plusieurs reprises que le plafond salarial le forcerait à prendre des décisions difficiles. Le directeur général a été fidèle à ses propos alors qu’il a libéré le receveur DeVier Posey et le demi défensif Tommie Campbell, vendredi. 

Posey a été l’un des receveurs importants des Alouettes alors qu’il a capté 50 passes pour 780 verges et trois touchés. Selon le site 3downnation.com, le receveur américain devait toucher un boni de 30 000 $ le 1er février. 

Puis, en 2020, il devait empocher un salaire de 115 000 $ plus un boni de 30 000 $ pour sa présence à la séance d’entraînement. À première vue, on pourrait penser que c’est une lourde perte, mais il y a plusieurs receveurs de talent chez les Alouettes qui seront en mesure de remplacer ce vétéran. 

Malgré le départ de Posey, les Alouettes pourront compter sur les retours de Jake Wieneke, Quan Bray, Dante Absher et possiblement B.J. Cunningham. Pour ce qui est d’Eugene Lewis, il serait sur le point d’accepter une nouvelle entente avec les Alouettes, selon certaines sources. Rien n’est signé pour le moment. 

Pour Tommie Campbell, il a rendu de fiers services aux Alouettes au cours des deux dernières saisons. L’an dernier, il a réussi 66 plaqués et 3 interceptions en 16 rencontres. 

Puis, les Alouettes ont échangé Bo Lokombo aux Argonauts de Toronto en retour d’un choix au prochain repêchage. 

Faubert-Lussier de retour

Quelques minutes plus tard, la formation montréalaise a annoncé la mise sous contrat du receveur Félix Faubert-Lussier, du botteur Félix Ménard-Brière et du demi défensif Najee Murray. Faubert-Lussier a renouvelé son entente pour une saison alors que Ménard-Brière et Murray ont accepté un nouveau pacte de deux ans. 

L’arrivée de Ménard-Brière n’est pas une surprise, car Maciocia l’a dirigé avec les Carabins de l’Université de Montréal.