/sports/hockey
Navigation

Vincent Sévigny a retrouvé son rythme

Vincent Sévigny.
Photo Didier Debusschère Vincent Sévigny.

Coup d'oeil sur cet article

Après un début de saison en dents de scie, l’arrière de 18 ans Vincent Sévigny a retrouvé ses moyens au grand plaisir des Tigres.

« Il y a toujours des hauts et des bas dans une saison, mais j’ai retrouvé mon erre d’aller depuis Noël, a mentionné Sévigny. Il s’agit d’une saison importante et je tentais de trop en faire et d’essayer des choses compliquées. Ça va mieux depuis que je garde les choses simples. »

Invité au camp d’entraînement des Kings de Los Angeles en septembre dernier, Sévigny a fait un premier pas dans sa marche vers son rêve d’évoluer un jour dans la LNH. « J’ai vu mon père (Pierre) toute ma vie évoluer dans le hockey professionnel et c’est mon rêve. Mon rêve est devenu réalité quand j’ai disputé un match présaison contre San Jose. Sur le moment, tu penses que tu es plus près de ton but, mais le chemin à parcourir est encore long. Je dois améliorer ma vitesse et ma prise de décision. »

« Je n’ai pas parlé aux Kings depuis le début de la saison, d’ajouter l’arrière de 6 pi 3 po et 175 livres. Je ne sais pas s’ils vont m’inviter de nouveau l’an prochain, mais on ne sait jamais. Mon objectif est d’obtenir une autre invitation d’une équipe de la LNH. »

Leader silencieux

Louis Robitaille aime ce qu’il voit de Sévigny. « Il se donne corps et âme pour l’équipe, a louangé le pilote des Tigres. C’est un leader silencieux. Ce n’est pas pour rien qu’on lui a donné une lettre en début de saison. Comme son frère Mathieu, que j’ai coaché à Drummondville et que j’ai amené à Victoriaville, ce sont deux travaillants. »

Robitaille estime que Sévigny joue du bon hockey actuellement. « Il joue entre 25 et 27 minutes par match, affronte le meilleur trio adverse et évolue en désavantage numérique, a souligné le pilote des félins. Il est déjà bon et il va éclore comme l’un des meilleurs défenseurs du circuit à 19 et 20 ans. »