/lifestyle/sexromance
Navigation

Des lits séparés?

Break apart bed, couple fight, big void between couple
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Faire chambre à part ne fait pas partie des décisions que l’on peut prendre à la légère au sein d’un couple. Alors pourquoi certains le font-ils ? Est-ce nécessairement le signe d’une crise ou d’un problème majeur ? Bref, croyez-vous que lorsqu’on est loin du lit, on est loin du cœur ? 

Il pourrait être facile de croire que seuls les couples de longue date adoptent ce mode de vie. Malgré le fait qu’il s’avère parfois exact de penser qu’avec le temps plusieurs personnes ont besoin de davantage de confort (sommeil par exemple) et développent des habitudes de vie différentes. Prenez par exemple la femme en pleine ménopause qui a des bouffées de chaleur nocturnes, ou un.e partenaire qui ronfle depuis le début de la vie commune... Arrivé à un certain moment, il peut sembler naturel de souhaiter avoir une meilleure qualité de sommeil et de trouver celle-ci dans une autre pièce de la maison ! Pourtant, faire chambre à part n’est pas une recette qui réussit à tout le monde.  

Jasmin et Rodrigue l’ont vécu : « Nous avions entendu des gens parler que le fait de faire chambre à part leur avait redonné un second souffle. Nous avons toujours eu de la difficulté à nous retrouver comme amants. Dès qu’on se mettait au lit, c’était pour dormir.  

Faire chambre à part nous est apparu comme une solution intéressante. Une nouvelle façon de nous retrouver... Erreur ! On ne s’en était pas trop parlé et on l’a fait. Ç’a été une catastrophe. On a failli se séparer ! Suite à quoi, nous avons dû consulter parce qu’on s’était tellement éloignés l’un de l’autre qu’on pensait que ça ne marcherait plus jamais entre nous deux. La coach nous a dit que nous avions commis une erreur en faisant ça sans en discuter davantage au préalable. Mais après 15 ans de vie commune, même si on pense connaître l’autre mieux que soi, c’est faux ! » 

L’âge n’a rien à voir avec le fait de souhaiter ou non faire chambre à part. Il faut briser cette croyance. Mais d’où peut provenir ce désir de vouloir faire chambre à part ? 

Éviter de faire courir un risque à son couple 

Le danger ne réside pas dans le fait de ne pas dormir dans le même lit que son ou sa partenaire, mais plutôt de ne pas comprendre les raisons pour lesquelles cette décision a été prise. Voici des raisons qui pourraient mettre votre couple en péril si vous les utilisez pour faire chambre à part :  

  • punir l’autre 
  • priver l’autre de sexualité 
  • pour exclure l’autre 
  • pour provoquer l’autre 
  • pour éviter de communiquer  

Mais comme il n’y a pas que des points négatifs, il faut savoir négocier ! Car faire chambre à part peut se négocier. La frustration et le sentiment « d’être à bout » ne devraient pas motiver votre décision, cela équivaudrait à mal gérer une situation critique manifeste. 

Donc, si vous voulez le faire pour raviver la flamme, la mise en place de certaines conditions doit s’appliquer :  

  • les deux chambres doivent être d’un confort égal 
  • la discussion doit être ouverte pour remettre des prémisses en question : il est permis de changer d’idée – il faut s’en parler 
  • il faut faire preuve de maturité et d’indépendance 
  • des rendez-vous se donnent de manière coquine et sensuelle 
  • des moments d’intimité, autrement que sexuels, sont réservés au couple 
  • les messages doivent être clairs  

Finalement, ce qui compte c’est que la décision soit commune et qu’elle soit prise en toute connaissance de cause.   

Et vous, quelle est votre opinion à ce sujet ?