/sports/hockey
Navigation

Les Saguenéens malmènent le Phœnix

Sur la séquence, le 7e but des Sags de Justin Ducharme chassait le gardien Samuel Hlavaj pour la première fois de la saison.
Photo Roger Gagnon Sur la séquence, le 7e but des Sags de Justin Ducharme chassait le gardien Samuel Hlavaj pour la première fois de la saison.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens ont joué avec le feu en accordant 4 filets en autant d’occasions en désavantage numérique, mais leurs huit filets leur ont finalement permis de sortir victorieux de l’éreintant duel face au Phœnix par la marque de 8-6, samedi après-midi. 

De l’intensité, un combat, du jeu physique, bref, les Saguenéens de Chicoutimi et le Phœnix de Sherbrooke étaient visiblement prêts pour cette confrontation au sommet dans la LHJMQ.  

«Je crois que la seule raison pour laquelle ils ont été dans le match est leur avantage numérique. À cinq contre cinq, on était de loin la meilleure équipe sur la glace. On a fait un pas vers l’avant si on compare notre match d’aujourd’hui à celui de la semaine passée [perdu 6-1] face à la même équipe, c’était le jour et la nuit. J’ai adoré notre gestion de la rondelle et nous allons continuer à peaufiner des choses, mais j’ai l’impression que ça commence à rentrer un petit peu», a commenté le pilote des Bleus, Yanick Jean, après le match. 

Ce n’était que la deuxième fois de la saison que le Phœnix accordait huit buts.

Autre bon début de match 

Tout comme la veille, les hommes de Yanick Jean ont pris les devants par deux buts très tôt dans la rencontre. Xavier Labrecque (7e) et Dawson Mercer (20e) ont marqué coup sur coup en milieu de premier engagement afin de propulser les locaux en avant par deux buts, tout en dominant l’adversaire 11 à 1 au chapitre des tirs au but à la mi-période. 

Avec tout le talent du Phœnix de Sherbrooke, il ne fallait absolument pas les compter pour battus et ils ont profité de toutes leurs chances pour revenir dans la partie. Dès leur premier avantage numérique, Félix Robert (24e) a ajouté un autre but à la fiche du meilleur jeu de puissance de la ligue et quelques minutes plus tard, Patrick Guay a profité d’une sortie de zone ratée des Saguenéens pour replacer tout le monde à la case départ. 

Les unités spéciales font la différence 

Blanchis lors de leurs sept occasions avec l’avantage d’un homme la veille, les Saguenéens ne voulaient absolument pas reproduire le même scénario face au Phœnix, hier après-midi. 

Nez à nez avec un pointage de 3-3, les Saguenéens ont profité d’une punition au Phœnix pour prendre les devants en deuxième période. Quelques minutes plus tard, les «Bleus» ont aussi profité d’un double avantage numérique pour faire scintiller la lumière rouge pour une cinquième fois dans la partie. C’était la première fois de la saison que le cerbère du Phœnix, Samuel Hlavaj, accordait plus de cinq buts dans une rencontre. Après le septième but des Bleus, Hlavaj a été chassé de la rencontre, une première cette saison. 

«Vendredi, nous avons eu une quinzaine de chances en avantage numérique, c’est sûr que ça allait finir par entrer dans le filet. Aujourd’hui, ç’a été deux gros buts à des moments opportuns.[...] Ces buts nous ont un peu donné des ailes», a affirmé Jean. 

Le Phœnix a bien tenté de se servir de son avantage numérique pour revenir dans la partie en marquant leurs 4e, 5e et 6e buts avec l’avantage d’un homme, mais ce ne fut pas suffisant. 

Les Saguenéens de Chicoutimi joueront leur prochaine partie, le 5 février prochain, du côté de Shawinigan afin d’y affronter les Cataractes.